By 29 avril 2016 12 Comments

XIII

Miko nous a présenté le 23 décembre dernier Martin Claudel et son XIII en XC75 et buis échauffé.

Séduit par sa simplicité, j’en ai aussitôt commandé un, en buis du Morvan aussi, mais en sandwitch « vieux fer / vieil acier ».

Volontiers disert, il m’a instruit sur sa fabrication, à partir de – limes vieilles d’au moins un siècle (haute teneur en carbone) récupérées dans un vieil atelier parisien; – flanqué de vieux fer (fer puddlé) qui provient de bandages de roues de tombereaux de la fin du XIXe siècle… rien que ça !

Il le propose aussi en « aciers feuilletés », comme il appelle ce damas de corroyage que nous appelons en général simplement « damas ». Un peu dommage que je ne l’aie pas compris plus tôt d’ailleurs, car j’aurais volontiers engagé les 30 € de plus… mais cela me donnera l’occasion en fait d’en acquérir un second, ce que je lui ai déjà proposé d’ailleurs…(j’attends sa réponse).

Pour en savoir plus sur ce forgeron atavique, bachelier inattendu titulaire d’un BTS en audiovisuel, meilleur apprenti de France en 2007, je recommande la lecture des 4 pages qui lui sont consacrées dans le n°125 de « La Passion du Couteau ».

Pour le nom du « XIII », Martin le donne comme résultant d’une découverte archéologique britannique du XIIIème siècle, mais on peut aussi noter qu’il est l’un des 3 forgerons qui s’emploient à ressusciter les techniques de forge du XIIIème… et même, accessoirement, qu’il y a 13 lettres à son patronyme !

Pour situer ce taillandier, il affirme n’avoir jamais fait de « stock removal », et que pendant 4 ans même le marteau-pilon était interdit. « Tout avec les bras » ! ! !

16-04 XIII a

16-04 XIII b

16-04 XIII c

16-04 XIII d

16-04 XIII e

16-04 XIII f

16-04 XIII g

16-04 XIII h

Dom
Marin de cœur, électronicien de formation, je suis retraité après 35 ans passés dans l’imagerie médicale. Passe temps principaux : mes 3 petits enfants et les couteaux pliants. Je suis un piètre jardinier, plus à l’aise avec la technique.

«

»

 
  • Patrice

    Belle réalisation et jolies photos.

  • Très beau couteau à lentille!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • Miko

    Superbe !
    Ce sandwich est très seyant. Et, je le répète, cette forme de manche est très ergonomique.

    En quel bois voudrais-tu ton 2e XIII ?

  • Thau

    Le mien est dans une loupe de cade que j’ai trouvée pas loin, passée à l’huile essentielle de cade de la distillerie de Claret, ce qui met en valeur la veine du bois. Ce qui est remarquable et mérite d’être signalé ce sont les légers reflets arc-en-ciel de la lame, entre le bleui et l’orange mordoré, toujours changeants au gré des essuyages. J’ai d’ailleurs posté quelques tentatives photographiques de capter cette lumière que j’espère vous verrez bientôt. Maintenant les lames inox me paraissent tristounettes… ;o)))

  • Gambasman

    Superbe ! Il est vraiment chouette ce petit couteau !

  • eddie

    J’avais bien aimé celui que tu nous avais présenté en décembre dernier; celui-ci ne dépare pas: très beau, belle lame, belle veine du bois, et manche me paraissant tout à fait ergonomique:on voit que ce n’est pas un » dézailleneur en mal de création » qui l’a conçu!…

    • Dom

      Heuuuu… c’est quoi un dézailleneur ?

      • eddie

        Selon mes critères( et je n’engage que moi, bien sûr), un »dézailleneur » ( in english »designer »), et au sens le plus péjoratif qui soit,c’est quelqu’un qui, par exemple, va dessiner un parallélépipède auquel on va adjoindre une lame, le tout étant baptisé »Laguiole », devant lequel un tas de gens vont se pâmer d’admiration, sous le prétexte que le Monsieur en question est une personne »célèbre »(???)…

  • ricopiopio

    fantastique, simple et étourdissant de beauté!

  • Wolff

    On voit le résultat.

  • Fr@nk

    Ca donne envie … Miko on te remercie pas !

    • Miko

      De rien !

z35W7z4v9z8w
Aller à la barre d’outils