By 27 juillet 2016 16 Comments

Une vie en couteau : Sardinia, Pattada 1

C’est un sujet épineux qui m’a laissé quelques souvenirs dans les doigts les jours suivants.

Une Pattadesa et une Foggia Antica achetés en juin à Pattada et photographiés à la sortie du village.

Pattada 06

Pattada 05

Pattada 04

Pattada 03

Pattada 02

Pattada 01

Kustom
Modeste collectionneur de couteau. Passionné de motos anciennes et de leurs rénovations/modifications, J’ai appris peu à peu les techniques liées au travail du métal, du bois et récemment du cuir. Grâce à vos conseils, j’envisage de tenter prochainement la fabrication de quelques lames

«

»

 
  • Wolff

    Les photos sont très belles, il faut beaucoup de courage pour mettre les couteaux dans les cactus,
    J’en ai acheté un à Gustini et un à la tore del pirato

    • Fr@nk

      Et ils sont chouettes !

      • Wolff

        Très chouettes, à Coutellia tu en a à partir de 30€
        Celui que j’ai acheté à la Tour du Pirate je l’ai payé 35€ et 80€ le marin à Gustini, le petit coutelier a vu le touriste c’était un papé qui fait les couteaux dans son garage j’ai tout vu.

        • Kustom

          A Pattada, les prix se sont envolés. J’ai visité tous les ateliers du village et les prix pour un pur Pattadesa (ou resolza) allaient de 90€ à 300€.

          • Wolff

            Aussi je n’ai rien acheté j’ai payé mon marin 80€ et je n’ai pas discuté le prix, acheté à Gustini.

          • Wolff

            C’est pour ça que je suis allé dans le sud, là les prix sont correct.

  • Michel du 42

    Belles photos……..couteaux sympas…….le sujet piquant !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • Thau

    Jolis classiques de Pattada et décor original…
    La figue de Barbarie est la meilleure des clôtures…
    Le pire ce sont les minuscules piquants poilus au pied des grosses épines…Pas intérêt à y faire un vol plané en moto… ;o)))

    • Kustom

      Tu sais que j’y ai pensé quand j’ai vu cet alignement de figuier dans un virage. C’est bizarre quand on est motard, on y pense

  • Haaaaaaaa de beaux couteaux simples, tranchants et pas chers!!!!!!!!!!!!!!!!

    • Kustom

      Je suis déçu par le pattadesa. Je l’ai acheté directement dans l’atelier d’un coutelier de Pattada et pourtant la lame est mal trempée (ou pas du tout, j’ai encore du mal à voir la différence). La pointe se tord quand on coupe une viande…. A 200€ le couteau, ça me reste un peu en travers de la gorge.
      Pour le petit couteau de chasse, aucun souci.

  • eddie

    Beaux, l’un comme l’autre, et très bien mis en valeur: bon choix, bravo!…

    • Kustom

      merci, mais les épines de figuiers de Barbarie ne sont pas tendre avec les amoureux des couteaux.

  • Fr@nk

    Le pattadesa est très piquant lui aussi .. mais c’est un couteau que j’aime bien ! Il faudra que je corrige ce manque un jour ! J’aime également le 2eme .. très bon tartineur 🙂

  • Kustom

    Les couteaux Sardes sont traditionnellement fabriqués sans platine, ce qui les rend très légers (mais certainement mois rigides à l’usage). Toujours selon la tradition, leur manche est en corne de mouton, mais aujourd’hui on trouve de tout (mouflon, buffle, cornes diverses, bois et même plastiques).

z35W7z4v9z8w
Aller à la barre d’outils