By 16 juillet 2016 23 Comments

Une vie en couteau : Bou Saada

Voici trois « Bou Saadi », les couteaux de Bou Saada (240km au Sud d’Alger)

Les manches des deux plus longs sont en cornes. Les fourreaux sont en bois recouverts de cuir

Bou Saadi 04 Bou Saadi 03 Bou Saadi 02 Bou Saadi 01

Kustom
Modeste collectionneur de couteau. Passionné de motos anciennes et de leurs rénovations/modifications, J’ai appris peu à peu les techniques liées au travail du métal, du bois et récemment du cuir. Grâce à vos conseils, j’envisage de tenter prochainement la fabrication de quelques lames

«

»

 
  • Gambasman

    Ils sont très jolis ! Ça sent bon l’artisanat local. Tu sais ce que signifient ces signes gravés sur les lames ?

  • eddie

    Dom nous avait initié au »tour du monde »: Je trouve sympathique de continuer à nous faire découvrir l’art d’artisans de pays proches ou lointains…Merci Kustom.

    • Wolff

      Pour toi je vais ressortir mes reliques.

  • De ce couteau Algérien, le Bou Saadi, j’en parle ici:
    http://couteaux.clicforum.com/t383-Quel-est-son-pays-d-origine.htm
    et d’un autre, des Peuls, et qui ressemble fort à un mini Gladius Romain, mais ici il s’agit d’un couteau que cette Tribu de Forgerons Africains porte au bras:
    http://couteaux.clicforum.com/t179-Anciens-couteaux-et-armes-d-Afrique.htm

  • Miko

    Et puis, si tu casses ton cable de frein sur ta mob, t’as de quoi réparer ! ;-)))

    • Kustom

      Oui ils sont bobinés en 24 volts 😉

  • Kustom

    Sur la troisième photo, on arrive à lire Bou Saada en arabe sur le plus petit des trois couteaux.
    Pour les deux plus grands couteaux, c’est écrit aussi, mais à l’envers!!!!!! On peut voir l’inscription sur la photo 4. Sur ces deux dernier, l’écriture est moins jolie.

    Sur le petit couteau, Vous pouvez aussi y voir un trou dans la lame. Pour info, quand j’ai eu le couteau, ce trou était rempli dune sorte de cire rouge que l’on peut voir sur les deux autres. Curieux comme je suis, je n’ai pas pu m’empêcher de l’enlever pour voir ce qu’il y avait au fond. Eh ben rien!!!.

  • Thau

    Typique de chez typique ! Ah ! Bou Saada, j’y descendais quelquefois avec ma XT 500 quand j’habitais Alger… Baignades dans le désert au Moulin Ferrero…

    • Kustom

      Moi c’était avec ma 800GS quand j’habitais Alger. C’est amusant la vie, non?

      • Thau

        La 800GS est super chouette. La XT avec ses 40kg de moins, c’est une mob à côté…
        J’ai conduit la R80GS de ma copine sur les petits chemins de l’Hérault et là c’était un peu lourd… ;o)))

        • Kustom

          Le 500 XT est devenue une légende maintenant. Ma 800 GS ne me sert plus aujourd’hui que pour les ballades en tous terrains. C’est vrai que c’est un peu lourd, mais ça marche bien. Je suis entrain de refaire une guzzi 850 T3 en Scrambler pour ma fille. Pour l’instant, elle a du mal à démarrer son 600DR au kick.

          Si ça t’intéresse, je fais parti d’un club Italien de Moto : « Over2000riders ». L’objectif est de faire des ballades en haute montagne avec des motos de cylindrée relativement importantes. Je cherche des compatriotes pour former un petit groupe.
          En France, les concessionnaires ont volontairement dirigés la pratique du TT vers le sport. C’est comme ça que l’on croise régulièrement dans nos chemins, des motos de petites cylindrée (moins de 450cm) qui font un bruit de tronçonneuse et dont le pilote semble être sous amphétamine. C’est extrêmement polluant, énervant et dangereux. Tout ça nous a conduit à une situation de blocage avec l’état, les agriculteurs et les écolos utopiques de la dernière heure.

          Les Italiens ont une vision différente de l’utilisation des chemins et des loisirs mécaniques. Ils sont partis du constat que les chemins où passent tous les types de véhicules sont beaucoup moins endommagés que ceux qui sont réservés aux piétons ou aux engins agricoles. De plus, la fréquentation des chemins limite automatiquement la vitesse. On roule ainsi à plus de 2500 mètres en croisant des piétons, des vélos, d’autres motos, des voitures et parfois des forces de l’ordre. Et tout cela dans le plus grand respect et la courtoisie qui s’impose.

          C’est une relation gagnant/gagnant avec la population locale chez qui nous logeons, nous mangeons, nous achetons quelques salaisons et qui nous permet de traverser leur environnement à partir du moment où nous ne dégradons rien. Chez nous on semble avoir un peu de mal à trouver cet équilibre.
          Tu es donc le bienvenu (vous êtes tous les bienvenus), si tu souhaites remettre ton casque.

          Deux photos du HardAlpitour 2015

          https://uploads.disquscdn.com/images/26ece04a3e978178f88ab93ecd51fad83c4eebbf53add461c9dacd211cb205c0.jpg https://uploads.disquscdn.com/images/3abc6fa2557463fe173d26b3d7f17f4716bb33393e4ef4aef90d74e09966d836.jpg

          • Thau

            Belle initiative qui fait envie… Mais, à cause de ma hanche, ma vie de motard est derrière moi… Quant à madame, elle est plus jeune et plus ingambe que moi, mais est ducatiste à présent… Le temps passe…

          • Kustom

            Ah les problèmes de hanche, de genoux ou de dos! On en arrive tous là je te rassure. Pour ma part, j’ai 20 ans, plus bientôt 30 d’expériences et ça commence à craquer aux jointures aussi. Si un jour un petit groupe de Coutographistes étaient intéressés pour ouvrir une « route des couteaux » en moto ou voiture, on pourrait organiser ça. Ça pourrait être sympa.

          • Thau

            Excellente idée de thème de périple… Et les couteaux ça plairait aux motards. Mais alors éviter les grosses concentrations mercantiles, les supermarchés de la coutellerie, genre Thiers, Laguiole, Nontron, etc. Découvrir des petits artisans isolés, au travail, modestes, disséminés sur notre territoire…

          • Kustom

            Et le resto alors??????
            Tu as raison, il faut surtout éviter les grosses concentrations : parce que c’est difficile à gérer et qu’il faut des autorisations d’organisations. Par contre, la ballade entre amis est envisageable dans un premier temps. Ce qui se fait dans les rallyes raid auxquels je participe c’est que la trace GPS est envoyé à tous les participants quelques jours avant la ballade. On se donne rendez vous à un endroit précis, et ensuite chacun est libre de rouler à son rythme, de faire des pauses, ou des visites quand il le souhaite sur la parcours qui lui a été remis. Plusieurs rendez vous peuvent être fixés dans la journée à une heure précise, pour les repas, en commun ou une visite groupée. La plupart du temps, on évite de rouler à plus de 4 ou 5 ensemble pour éviter de gêner le trafic.
            Ensuite, et selon l’intérêt des participants, c’est vrai qu’une appellation « route des couteaux » pourrait être déclarée officiellement, mais ça c’est une autre histoire.
            Un Thiers, Laguiole, Nontron sur deux jours, ça doit laisser de sacrés beaux souvenirs.
            Je suis partant. Qui d’autres?

          • Kustom

            Je rappelle que pour effectuer une ballade dans l’esprit motard, la moto n’a rien d’obligatoire (demandez à ma femme). Les pilotes de tractopelles, moissonneuses batteuses et tramways sont donc les bienvenus et même souhaités si vous n’avez pas de voiture. Qu’importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse. Le but serait de passer une journée pour se rencontrer, voir des couteaux, de beaux paysages et bien manger (c’est la base de tout)

  • Pierre Peio

    La lame de ces couteaux est en acier doux, sans doute de récupération, mais au tranchant redoutable!

    • Kustom

      Je te confirme, ils coupent très très bien. Et le poids de la lame fait le reste

  • Fr@nk

    J’arrive pas a voir … mais comment est fait le bout du manche vers la lame ? C’est du fil de fer ?

    • Kustom

      C’est du fils de fer et parfois quelques fils de cuivre pour la déco.
      Pour ceux qui n’ont jamais essayé un étui en bois de ce type, le couteau y est vraiment sécurisé. Une fois la lame dans l’étui, il suffit de tapoter le manche vers l’arrière (vers le tranchant) et ça bloque le couteau dans la fente du bois. Pour sortir le couteau, on fait l’inverse.

  • Jacques

    Couteaux typique d’Algerie , j’en possède un que j’ai restauré , j’avais fait des photos de ce couteau.

  • Wolff

    Ils sont vraiment très beaux.

    • Kustom

      merci,
      Malgré le manche taillés à la tronçonneuse, ils sont agréables à manier

z35W7z4v9z8w
Aller à la barre d’outils