By 29 août 2016 50 Comments

Une vie en couteau : Adrar

Voici quelques photos prise ce dimanche matin, de la « coutellerie d’Adrar ». Ces Touaregs fabriquent des couteaux, hachettes et fusils de fantasia sur le bord du trottoir. Ici pas de Backstand, ou de four perfectionné. On travaille uniquement à la lime et au marteau et quelques morceaux de parpaing retiennent la chaleur du chalumeau.

Pour 6 euros, j’ai acheté un couteau à la lame tordue et au manche approximatif, mais qui coupe. Par contre je n’ai pas pris la chamelle qui voulait monter dans le Land Cruiser.

IMG_20160828_093634

IMG_20160828_094004

IMG_20160828_093637

IMG_20160828_093816

IMG_20160828_102007

Kustom
Modeste collectionneur de couteau. Passionné de motos anciennes et de leurs rénovations/modifications, J’ai appris peu à peu les techniques liées au travail du métal, du bois et récemment du cuir. Grâce à vos conseils, j’envisage de tenter prochainement la fabrication de quelques lames

«

»

 
  • Wolff

    J’ai quelques couteaux qui viennent de Tunisie, du Maroc et de Mauritanie.

    • Kustom

      Alors, tu nous les présentes bientôt?
      Tu les as acheté lors de tes ballades sur la XT?

      • Wolff

        Je n’ai pas de moto, toutes les virées ( une bonne vingtaine ) c’est avec des 4×4.
        Effectivement j’ai acheté ces couteaux au gré des opportunités.
        Ils sont emballés dans des caisses, mais j’y pense.

        • Thau

          Tu avais pas un Solex à Fontaine ?

          • Wolff

            Non une spéciale Monneret avec un moteur Saschs, un bi-place qui rivalisait avec les Flandria.

  • Dom

    Et si tu le montrais, ce couteau dont tu parles ?

    • Kustom

      Sitôt dit, sitôt fait.
      Sur la 1ère photo, c’est celui qui est posé entre la hachette et le grand couteau devant la main du Targui.

      • Wolff

        Il n’est pas mal du tout.

        • Kustom

          Surtout avec ces conditions de fabrication. Et c’est loin d’être le plus beau de leur production mais son achat était surtout un prétexte pour les photos.

          • Wolff

            Ce sont eux qui ont inventé le système  » D  » et à dix ans les enfants ne traînent pas dans les rues ils travaillent.

          • Kustom

            Tu as raison. Avec un SMIG à 180€ (pour ceux qui ont un emploi), et des produits de consommations (électroménagers, véhicules, etc..) aux mêmes prix qu’en France, ils n’ont malheureusement pas le choix. La vie est dure pour eux et es obèses ne sont pas légions dans le Sahara.
            J’aurais trouvé malvenu et inapproprié de négocier le prix de ce couteau surtout que 1000da (soit environ 6 €) me parait plus que raisonnable.

          • Wolff

            Moi je m’amuse, c’est tout à la rigolade je négocie le prix et puis à la fin je donne plus que le prix initial.

          • Thau

            J’ai eu une paire de sandales en pneus, achetées à Delhi : je les ai gardées trente ans tant elles étaient robustes…

          • Wolff

            Et les pneus de vélo ils s’en servent de préservatifs…J’avais pas compris pourquoi ils m’appelaient Hutchinson.

          • Kustom

            A propos de pneu, il y a quelques année à Alger, ils ont essayé de me vendre des « Mechelin », en m’assurant que c’était des vrais Mechelin. Je me souviens avoir préféré des Falken, souvent moins contrefaits.
            A djibouti, c’était des pneus « Michel » qui étaient proposés.

          • Wolff

            A Casa il y a des magasins  » KITÉA  » même jaune,même bleu.
            A Istanbul où j’avais été faire le Gunaydin rallye dans les souks on voulait me vendre du  » CHAMEL  » n° 5

          • Kustom

            Ah oui!!! c’est bon aussi ça CHAMEL nr5, très bon

          • Kustom

            Comment tu fait l’hiver? Elles sont en pneus Neige?

          • Kustom

            Je le fais aussi, mais seulement dans les Souks à touristes de Marakech ou Zarzis où on est pris pour des pigeons en short.
            Ici par contre, on côtoie la misère du monde, et ce ne serais pas décent de ma part en temps qu’expatrié de jouer avec ça. Je n’aimerai pas voir dans le sourire forcé que me rendrait ce pauvre gars, la peur de ne pas gagner assez pour assurer un repas pour ses enfants.

          • Wolff

            Il faut faire attention à tout, à ta monnaie, au produit que tu achètes, si il s’en va au fond du cafouch tu peux dire bonjour l’arnaque.

          • Kustom

            Eh oui, les règles du voyageur : ne pas toucher un objet qu’on ne veux pas acheter, toujours avoir un peu d’argent dans plusieurs poches, avoir l’appoint, ne pas dire où on loge et quel jour on doit quitter le pays, etc..Les mêmes règles sont souvent valables chez nous aussi.

          • Wolff

            Quand tu vas au resto il ne faut jamais dire que le départ est pour le lendemain, au contraire dire qu’on arrive juste.

          • Thau

            Moi je marchande d’autres articles que celui que je veux, je disperse l’attention. Et puis je fais mine de partir et, dernier regard, l’air dédaigneux je dis  » et ce truc c’est combien ? » Comme le gars t’a vu radin et qu’il veut quand même faire une vente plutôt que de tout perdre, il fait le prix d’ami…

          • Wolff

            Je me fixe un prix ça passe ou ça passe pas.
            J’ai des anecdotes de fous.

          • Kustom

            Oui la technique est bonne.

  • Thau

    Et tu n’as pas acheté le fusil pour chasser le lion ?

    • Wolff

      Le lion de l’Atlas c’est Tartarin qui l’a eu.

    • Kustom

      Ça m’aurait bien tenté, mais l’idée d’avoir à prendre 2 avions pour rentrer à la maison avec un truc comme ça dans les bagages m’a refroidi.
      Il y a deux ans, je suis bien rentré d’Adrar avec un sabre dans la valise, mais les formalités douanières ont été longues.

  • Thau

    La scène de zoophilie de la dernière photo est insoutenable ! ;o)))

    • Kustom

      C’est comme ça qu’on arrête un chameau. Enfin si il est dressé un minimum, ce qui semblait être le cas. Elle avait surprise qu’un gaoulé la maitrise de cette façon la coquine…

      • Wolff

        J’ai vu des chameaux que même avec des gants tu ne touchais pas la queue.

        • Kustom

          Des dames m’ont dit la même chose, et puis on a discuté. MDR

          • Wolff

            Il y a matière à discussion, j’en connais plusieurs dans ces pays qui ne se lavent qu’une fois par semaine.

          • Kustom

            Et encore, seulement les semaines bissextiles!!! C’est clair qu’il doit y avoir du fromage collé autour

          • Wolff

            Pas que du fromage.

          • Thau

            Les ablutions rituelles avant la prière, dans le désert, se font symboliquement avec du sable car il n’y a pas d’eau…

          • Wolff

            Exact

      • Thau

        Et elle a bien fini par comprendre que c’était Lawrence d’Arabie qui lui tiraillait la queue…

        • Kustom

          Ouais, t’as vu comme elle me regarde: Elle fait sa fière, mais au fond elle était flattée et s’imaginait déjà repartir gambader au delà des grandes dunes. Par contre pour reprendre les traces de Lawrence, la route de Damas ne me parait pas très sure par les temps qui court et mon Tom-Tom m’indique un itinéraire de contournement.

          Eh les gars, pour ceux qui ne connaissent pas, il faut lire « Léon l’Africain » d’Amin Maalouf, vous allez vous faire plaisir.

  • Thau

    Je note que le salon de la coutellerie d’Adrar est moins sophistiqué que celui de Thiers… ;o)))

    • Kustom

      C’est l’éclairage qui donne cet effet, mais tous les billets ont quand même été vendus et ils ont refusé quelques visiteurs en fin d’après midi.

  • Miko

    C’est génial de partager ce genre d’instants avec le coutelier. Pour moi, l’histoire d’hommes compte beaucoup dans l’achat d’un couteau.
    Il n’y a pas que la valeur matérielle dans la vie ! 😉
    Ça te fait de super souvenirs.

    • Wolff

      De même, il m’est arrivé de ne pas acheter un couteau à cause du coutelier.

      • Kustom

        Pareil, et même une voiture chez VW.

        • Wolff

          Chez BM c’est pareil parce que môôssieur est un vieux champion de natation et qu’il a brillé comme une étoile filante il se croit tout autorisé auprès des client…si tu veux une entrée de gamme tu peux attendre longtemps, moyenne gamme tu es un pauvre qui se la pète, et pour le haut de gamme tu es le vrai pigeon.

    • Kustom

      Bien sur, et il était plutôt sympathique ce gars, un peu étonné au début de voir un étranger s’intéresser à son petit commerce. il faut dire que les blancs dans le coin, ça court pas les oueds. Et puis comme je l’indiquai plus haut, l’achat du couteau, c’était surtout un prétexte pour discuter et prendre des photos.

    • Wolff

      Demain je te raconte une histoire vraie avec un vieux berger rencontré à la tombée de la nuit dans la montagne au milieux de nulle part.

  • c’est chouette de voir des photos comme celles-ci, le travail d’autres que nous et qui oeuvrent dans des conditions matérielles plus que minimalistes. Pour un résultat souvent très bien d’ailleurs. Et puis ça me rappelle mes voyages, donc j’aime bien.

  • Fr@nk

    Hey ! C’est chouette ce genre de situation ! Comment tu communiques ? L anglais est pas trop repandu la bas ?

    Tu ne regretteras pas cet achat ! Ce couteau est carrement bien (la lame s entend) !
    Les sabres sont plaisants aussi !

    • Kustom

      Atakalam chouia el Arabiya (je travaille en Algérie depuis 2008, il a bien fallu que je m’y mette), et beaucoup d’Algériens de nos ages parlent le Français.
      Pour les plus jeunes, c’est différent, il y a eu une campagne d’Arabisation et aujourd’hui beaucoup de jeunes des milieux populaires ne parlent que l’Arabe. L’anglais est un peu pratiqué aux alentours des villes.
      On s’arrange quoi. « On improvise, on s’adapte,… » comme dirait Clint.

z35W7z4v9z8w
Aller à la barre d’outils