By 26 août 2016 16 Comments

Une vie en couteau : Sardaigne 2

Selon le village où on l’achète, ce type de lame carrée est présenté comme :

  • un couteau de mineur, pour éviter de se blesser dans l’obscurité,
  • un couteau de marin, pour éviter les accidents lors du roulis et tangage de l’embarcation,
  • un couteau de « récolteur de liège »,

SAM_0517 SAM_0522 SAM_0518 SAM_0520

Kustom
Modeste collectionneur de couteau. Passionné de motos anciennes et de leurs rénovations/modifications, J’ai appris peu à peu les techniques liées au travail du métal, du bois et récemment du cuir. Grâce à vos conseils, j’envisage de tenter prochainement la fabrication de quelques lames

«

»

 
  • Dom

    Intéressant. Cette forme de lame me fait plutôt penser au taponera (bouchonnerie) qu’au couteau marin, mais la raison généralement donnée aux lames marines est de limiter la casse lors des inévitables rixes entre matelots… à l’époque de la marine en bois..
    Ici la lame anglaise, bien plus arrondie.

    • Fr@nk

      Ah ouais .. Chicago .. m en souviens !

  • GR

    Intéressant… Cette petite bague sert de cran forcé? Quelle matière, le manche?

    • Kustom

      Il a une belle ligne ton Anglais.
      La petite bague est purement décorative et le manche est en corne de buffle d’après le vendeur.
      Je crois que Bernie a du écrire un article sur ce type de couteau sur son blog.

      Les anciens Sardes ne sont pas des gens de mer. Pour eux l’océan représente le danger car c’est de là que vient l’envahisseur. Dans les années 60, le prince Aga Khan a racheté 50km de front de mer au Nord d’Olbia à des pécheurs pour en faire la Costa Smeralda fréquentée par la Jet Set, que nous connaissons aujourd’hui. Ces pécheurs se sont empressés d’empocher ce pactole inespéré (quoique sous-évalué) et d’aller s’établir dans les montagnes protectrices.

      Il y a fort à parier que ce couteau était d’abord destinés aux mineurs (qui eux aussi étaient coutumiers des rixes au couteau d’ailleurs), puis adoptés par d’autres corps de métiers dont les marins, peu nombreux à cette époque.
      Bernie, quel est ton avis?

  • eddie

    Il me plait bien celui-là: belle ligne, belle corne, bref, il ne me reste plus qu’à aller faire un tour en Sardaigne!…Même question que GR: quid de la bague( en laiton?)…

    • Thau

      Peut-être le buttoir d’un système à friction ?
      Les « rasolino »avait cette forme à cause de la loi Gioletti de 1908 qui interdisait de porter des couteaux à lame pointue.

      • Kustom

        La bague est simplement ajustée sur la mitre, sans en dépasser, sans protubérance particulière. Elle doit plus correspondre à la marque du fabricant.

  • Miko

    Ce couteau est simplement beau, comme moi: tout en angles, en corne et très authentique, comme moi !

    ;-)))

    • Fr@nk

      En corne ???

  • Ha ui les fameux couteaux tartines à lames carrées et donnés en dotation aux marins et aux mineurs Sardes, car grands bagarreurs devant l’Eternel, on évitait les blessures mortelles enlevant les pointes des couteaux!!!!!!!!!!!!!!
    http://couteaux.clicforum.com/t103-Mes-couteaux-tartines.htm
    http://souvenirsdelasardaigne.midiblogs.com/archive/2009/09/29/coltelli.html

    • Thau

      On avait légiféré, c’était pas spontané : les « rasolino » et autres avaient cette forme à cause de la loi Gioletti de 1908 qui interdisait de porter des couteaux à lame pointue.

      • Et avec raison, car au fond que faisons-nous avec des couteaux pointus? perso je préfère vraiment les rasolinos qui servent à tant et tant de choses tout en gardant l’essentiel d’un couteau: couper et trancher! le rasolino est bon pour saucisonner comme pour vider un pot de paté et/ou de rillettes ;)))

  • Gambasman

    La corne est splendide ! Et cette petite virole joliment sertie donne un petit air luxueux à ce couteau rustique. Il est très beau, j’aime bien.

    Qu’est-ce qui est gravé sur la lame ?
    (le nom du couteau ou de la coutellerie ?)

    • Kustom

      Il est écrit « Sa Lametta ». C’est le type de lame tout comme rasolino ce qui semble dire lame de rasoir.
      Dans le magasin, je me suis laissé tenté par ce modèle qui a un aspect modernisé du classique rasolino (on ne peux malheureusement pas tout acheter…). C’était le seul avec cette bague, et je ne regrette pas du tout mon achat. C’est devenu un des couteaux de grande taille que j’utilise fréquemment. La côte de bœuf n’a qu’a bien se tenir avec ce rasoir

  • Wolff

    Il est vraiment très beau et la corne est splendide…les sardes sont réputés pour ça.

  • Fr@nk

    Pas mal du tout … mais c est dommage que la lame n ailles pas au bout du manche fermé !

z35W7z4v9z8w
Aller à la barre d’outils