By 18 juillet 2016 30 Comments

Serpent corail

Dans la série couteau pourave mais que j’aime bien quand même, je vous montre ce petit couteau à 2 lames de la marque Colt : le Coral snake. Ce n’est ni plus ni moins qu’une chinoiserie de fête foraine (et encore, c’est pas très gentil pour les forains) mais je le trouve plutôt joli, original et absolument pas tape-à-l’œil en plus…  (je plaisante)

IMG_2981

IMG_2996

IMG_3005

Si je ne m’abuse, on appelle ce type de couteau un clip and spey. Une lame clip point, de forme yatagane, servant à tout faire mais principalement à découper le bacon en tranches. Et une lame spey point qui servait à l’origine à castrer le bétail mais qui a longtemps été utilisée par les trappeurs pour le travail des peaux (car son bout arrondi et moins pointu permet un travail minutieux sans risquer de trouer les précieux pelages).

IMG_2991

IMG_6256

IMG_2985

« Red on black is a friend of Jack. Red on yellow could kill a fellow. » : bon moyen mnémotechnique pour reconnaitre un vrai serpent corail d’une espèce non venimeuse qui en imite la couleur. Mais bon, pour tout vous dire, ce ne sera certainement pas le genre de couteau que j’emmènerais volontiers avec moi dans un trek au fin fond du Nevada…

IMG_6204

IMG_6249

IMG_6235

Et vous ? Si vous ne deviez nommer qu’un seul couteau hard discount que vous adorez sans en être vraiment très fier, ça serait lequel ?

 

Gambasman
Photographe amateur. Audois et à l’œil. Bien qu’ayant toujours eu un couteau dans la poche ou à portée de main, je ne m’y intéresse vraiment que depuis peu et les collectionne quand mon petit budget le permet…

«

»

 
  • Wolff

    Spécial, ça fait un peu brochette de supermarché. LoL !

  • Miko

    Le shérif est mort, il avait triché au poker !

    Le couteau est cool. Je ne connaissais pas le moyen mnémotechnique pour différencier les serpents.

    • Wolff

      Idem, je me trompe toujours.

      • Gambasman

        Pourquoi ? T’en as vu beaucoup des serpents corail ?
        (mais d’ailleurs, doit-on dire serpents « coraux » ?)

    • Gambasman

      Pour le code couleur, j’ai ouï-dire que ce n’était valable qu’en Amérique du Nord. Donc à priori dans les autres parties du globe, il vaut mieux éviter de faire des bisous à ce genre de serpents…

      • Wolff

        Au zoo de la Barben et à Java.
        Un temps je me suis intéressé aux reptiles il parait que les couleurs ne veulent rien dire.

        • Gambasman

          Oui et non. En théorie dans le règne animal « couleurs vives = danger ». L’évolution favorise les espèces capables de se camoufler et de passer inaperçues aux yeux des prédateurs. Sauf si l’espèce en question possède un moyen de défense (venin ou poison).

          Après il y a des petits malins (et des contre-exemples à foison). Dans le genre, j’aime bien le papillon frelon :
          https://uploads.disquscdn.com/images/cd79a8ae86881fd6e5a17fd0ba7e09a15e655ad031ec2acb9b94349db86e70f1.jpg

          • Wolff

            les rayures sur le dos ne sont pas rassurantes.
            Je préfère encore le crapaud-buffle.

  • Fr@nk

    Fermé il a une bonne tete ! J’aime notamment bien la photo 3 ! Pas très épais … par contre .. j’suis pas fan des lames pour le coup ! Mais bon .. c’est plutôt gout et couleurs (qui bien que vive ne m’effraie pas !).

    Ca me rappelle les tricots rayés que l’on trouve en Nelle Calédonie !

    • Gambasman
      • Wolff

        Vas donc hé tordue !

      • Thau

        Nous ne sommes pas sur un blog de camionneurs…

      • Fr@nk

        Je pensais pas vraiment a Melle .. mais plutot a ca :

        • Gambasman

          Oh un nid de serpent, comme c’est mignon !

        • Wolff

          Ces serpents de mer ne sont pas agressifs du tout, mais il sont très venimeux, le premier jour où j’arrive je me baigne et je suis tombé nez à nez en face de ce serpent, je l’ai montré à une baigneuse…elle est partie en courant…en nageant…en barbotant, la peur de sa vie.
          Une autre fois dans le nord de Bali à 5m les pieds dans l’eau depuis notre bungalow encore le même serpent qui faisait sa promenade tout tranquille, j’ai appelé des gamins qui l’on massacré, si j’avais sû je n’aurais rien dit.

          • Fr@nk

            Ouais .. le probleme c’est qu’ils sont venimeux et que le centre anti venin est assez loin ! En plus ces serpents vont dans l’eau et sur terre … moi j’aime pas ca du tout !

          • Wolff

            Et si il reste de l’anti venin.

  • J’adore le manche et la lame de la 5è photo!!!!!!!!!!!!!!!!!
    la yatagan, elle, est tout à fait dans le vilain goût des yatagans US

    • Gambasman

      C’est culturel, sans doute. Peut-être qu’on est trop habitué à voir ce profil de lame sur nos couteaux laguiole. Du coup, sur d’autres manches ça jure un peu.

      • Non non, nos yatagan ont la Beauté Laguiole, pas ce vilain look chinois à bas prix!!!!!!!!!!!! par contre la nana ici au-dessus, elle peut venir chez moi avec ou sans son tricot ;o)….

  • Thau

    Le Coutographe devra embaucher un traducteur pour ces anglicismes récurrents… ;o)))
    Un tel concentré de mauvais goût dans un seul couteau mérite le détour. J’en ai quelques-uns comme ça…Les modèles du Perthus que je m’achetais dans les années cinquante font petit bras à côté… ;o))) A offrir à un cultelluphile qu’on déteste…
    Cela dit, belles photos…

    • Gambasman

      Oui. Les anglicismes, c’est la loose…

    • Gambasman

      Bien que qualité et solidité soient rarement au rendez-vous, je me surprends à avoir une bonne vingtaine de ces petites daubes dans ma collec’.

      Ces couteaux sont un petit peu comme ces chansons de variétoches qu’on adore en cachette, non sans un peu de honte… Par exemple, je peux me vanter d’avoir dans ma playlist les musiques lénifiantes d’Arvo Pärt, Philip Glass ou Sigur Rós. Alors qu’en fait, tout le monde sait très bien qu’en bagnole je chante à tue-tête « Les Chevaliers Cathares » de Francis Cabrel ou « Adieu mon pays » d’Enrico Macias. On ne se refait pas…

z35W7z4v9z8w
Aller à la barre d’outils