By 1 avril 2016 14 Comments

Outils coupants du 11 germinal

Il s’agit d’abord d’un couteau à ouverture automatique qui a plus sa place ici pour illustrer une recherche … peut-être de l’esthétisme (discutable) que pour ses qualités à l’utilisation. Il est en inox pour les parties métalliques et lamellé pour le reste.

Je le dis réversible puisqu’il faut le regarder dans un sens lorsqu’il est fermé et évoque une rascasse ou un rouget (?) et dans l’autre sens lorsqu’il est ouvert et fait penser à un requin. La bête est assez imposante : fermée : 18,3 cm, ouverte : 26 cm.

On voit bien sur les photos le bouton d’ouverture et celui du cran d’arrêt

La forme requin a fait placer le décapsuleur à un endroit inattendu, d’autant que la lame est extrêmement tranchante. Ouvrir une bouteille de bière devient périlleux… Quand on se coupe, c’est qu’on a déjà trop bu !

Le deuxième « outil tranchant » devient de plus en plus rare, inconnu des jeunes alors qu’il était des plus courants quand j’avais 10 ans ! Si on en parle encore, c’est parce qu’on cherche toujours qui l’a inventé (un peu comme la poudre à canon et l’eau chaude). Celui-ci est de fabrication récente de Matfer-Bourgeat, il mesure au total 35 cm pour un poids de 15,44 g, et malgré sa modularité exemplaire, je n’ai jamais vu qui que ce soit le trainer dans sa poche. Cet outil avait l’immense avantage de ne trancher que le beurre et quelques rares fromages tels que la fourme d’Ambert, jamais les doigts !

Jean-Pierre.

Beurre 1

Beurre 2

poissons 1

poissons 2

«

»

 
  • Gambasman

    Drôle de gueule ce poisson d’avril !

  • Fr@nk

    J’ai cru au parfait necessaire de l’assassin ! Cette photo poisson est surprenante et meritait effectivement le detour … surtout aujourd’hui !

  • GR

    Rigolo, mais pas forcément pratique, effectivement…
    Il est vrai que le fil à couper le beurre, bien courant dans notre jeunesse, est aujourd’hui un outil fort rare!

  • Dom

    Pour le fil à couper le beurre, je ne le connaissais qu’en version ondulée, que mon BOF utilise pour le beurre à la motte.
    Moi, 1er avril ou pas, je suis fan de ce couteau ! ! Sais-tu où on peut le trouver ?

    • Jean-Pierre

      Hélas non !

  • Dom

    1er avril pour 1er avril, voilà des poissons !

    • Gambasman

      Tiens, toi aussi tu connais l’histoire du pacu, le piranha « mangeur de couilles » ?
      C’est pas tout à fait un poisson d’avril, même s’il y a beaucoup de légendes urbaines autour de ce poisson.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Pacu

      • Dom

        passionnante lecture ;o))

  • Miko

    Promis, c’est pas moi qui les ai inventés !

  • Wolff

    Bien vu pour un poisson d’avril.

  • Thau

    Couteau dingue. Et paradoxal : le décapsuleur dans le tranchant. Une curiosité dadaïste. Le « lamellé », c’est pas du micarta ?

    • Jean-Pierre

      Je n’en suis pas certain, ça ressemble plus au lamellé des crosses d’arme d’épaule, mais … ?

    • GR

      Ça n’a pas l’air, puisque c’est moulé, semble-t-il. On devine le joint du moule.

  • ARTO6644

    Je prends conscience que l’on voit plus le fil à beurre et fourmes alors qu’il était courant. Pour le requin, surprenant…

z35W7z4v9z8w
Aller à la barre d’outils