By 23 décembre 2015 35 Comments

L’envers du décor

A la demande du Coutographe, je vous ai fait un petit article sur la façon dont je prends des photos en intérieur. Je tiens à préciser que je ne suis absolument pas photographe professionnel, mais complètement amateur et autodidacte. Donc je fais plus souvent appel à la bidouille, aux trucs et astuces qu’à des connaissances techniques que je ne possède pas, du reste.

J’utilise un appareil photo numérique réflex de marque Canon et de type EOS 650D. Pour ceux qui s’y connaissent un peu, je me sers principalement d’un objectif 18-135 mm et d’un objectif 100 mm « macro » (qui fait de très jolies choses, pas seulement en macro d’ailleurs).

100_2711

Mais à la limite peu importe, il ne suffit pas d’avoir un gros appareil pour faire de belles photos, ça se saurait. Comme dans beaucoup de domaines, ce n’est pas la taille qui compte mais l’usage qu’on en fait…

Le seul accessoire que je trouve indispensable, c’est un trépied. Il y a rarement assez de lumière à l’intérieur d’une maison pour s’affranchir d’un flash. Sans flash, les photos sont floues. Mais avec flash, c’est souvent pas très joli non plus… Donc le trépied est là pour ça : fixer son appareil photo et stabiliser l’image. J’utilise en ce moment un Vanguard Espod. C’est un trépied tout simple, sans rotule ni système compliqué. Il a tout de même l’avantage d’être orientable dans toutes les positions du Kamasutra.

HUJYHUJ

Pour être sûr d’être bien à plat, il est également équipé d’un petit niveau à bulle. Mais bon, pour les photos d’intérieur, à moins d’avoir vous-même coulé la dalle en béton un jour où vous n’étiez pas très frais, ça ne devrait pas être très utile.

IMG_8057

Par contre, il est équipé d’un plateau rapide, un genre de carré qu’on visse au cul de l’appareil photo et qui permet ensuite de le « clipser » sur le trépied. Ça évite donc d’avoir à visser et dévisser son appareil photo sur le trépied à chaque fois qu’on veut s’en servir (ce qui peut être super chiant à la longue).

100_2720

100_2725

Pour photographier mes couteaux, j’utilise beaucoup une petite table en plastique. Elle a l’intérêt d’être peu encombrante, légère et facilement manipulable. Je peux donc tourner autour ou la bouger comme je veux en fonction de la lumière que je souhaite.

IMG_8916

D’autant que selon l’exposition et les reflets du métal, les lames des couteaux peuvent ressortir soit complètement blanches, soit complètement noires. A plus forte raison quand il s’agit de poli miroir…

QSDSQDQD

Avec un trépied, pas forcément besoin d’avoir beaucoup de lumière. Donc inutile d’attendre qu’il y ait beaucoup de soleil dans la pièce ou de se construire une immense baie vitrée plein sud uniquement pour l’occasion. Il suffit juste d’augmenter les temps d’exposition.

Par exemple, cette photo a été prise en fin d’après-midi avec peu de lumière et a nécessité 14 secondes d’exposition :

IMG_6940

Pour ne pas faire bouger ou trembler l’appareil quand je prends la photo, je me sers du mode retardateur : j’appuie sur le bouton et je ne touche plus à rien jusqu’à ce que la photo soit prise. Facile. Je peux aussi utiliser une petite télécommande pour déclencher à distance mais c’est plus rare, en général il n’y en a pas besoin.

IMG_8923

Pour faire des photos dans un style « packshot studio« , c’est finalement assez simple : si vous voulez un fond blanc, bah vous sortez une grande feuille blanche. Par exemple, le dos du calendrier 1995 d’Agip. C’est dire si c’est du matériel de pointe…

IMG_8913

IMG_8957

Petite astuce : relever la feuille permet de faire des photos ras du sol (à hauteur d’objet) tout en gardant un fond uni, sans horizon ou lignes en arrière plan.

IMG_8963IMG_8969copie

Pareil pour les fonds noirs : un t-shirt, un classeur, un morceau de velours ou de tissu quelconque. Ici un sous-main en simili-cuir :

IMG_8977IMG_9004

On peut trouver des kits « packshot » sur internet, pour faire des photos studio. Mais c’est facilement bricolable soi-même avec une ou deux lampes de chevet et du papier calque en guise de diffuseur. Personnellement, je n’ai rien de tout ça, je n’en ai pas vraiment l’utilité. Donc je ne m’embête pas et je n’utilise que la lumière naturelle. C’est plus simple, moins encombrant et moins galère à mettre en place.

Après pour des mises en scènes et des fonds plus naturels, tout est possible : de l’ardoise, du bois, de l’osier, une belle étoffe, etc.

Certains utilisent aussi des réflecteurs, principalement pour déboucher les ombres ou éclairer l’objet différemment. C’est très rare que je m’en serve et quand je le fais c’est avec le premier truc blanc qui me tombe sous la main. Ici une enveloppe :

IMG_8953

Sans titre-1

Le gain esthétique n’est pas flagrant sur cette photo, raison pour laquelle je préfère « sans », la plupart du temps. Mais c’est bien de savoir que ça existe. On peut se servir de n’importe quelle surface blanche ou réfléchissante : polystyrène, miroir, carton recouvert de papier aluminium, plaque en métal, feuille blanche, etc.

Autre détail : beaucoup de couteaux ne tiennent pas bien à plat, ou du moins pas comme je voudrais. Ça ne se voit pas mais parfois je coince une petite boule de patafix derrière la lame, histoire de bien caler tout ça. Je pense qu’on peut aussi utiliser de la pâte à modeler, de la mie de pain, un chewing-gum ou une grosse crotte de nez.

IMG_9033

Concernant la composition de l’image, beaucoup d’écrans d’appareils photos peuvent afficher une grille. Ça peut aider pour être droit, pour s’aligner et pour structurer son image intelligemment.

100_2663

Sur l’art délicat de la composition photographique, j’aime bien un bouquin qui s’appelle L’œil du photographe de Michael Freeman. Un excellent manuel mais qui ne traite pas des aspects techniques de la photo proprement dit. Donc plutôt destiné à un public averti, déjà capable de se servir correctement d’un appareil photo. Même s’il peut être chiant à lire pour certains, ça reste un ouvrage essentiel et qui traite de cadrages, positionnements, dynamiques, contrastes, textures, lignes, perspectives, couleurs, etc.

IMG_8926

En librairie, on peut trouver aussi tout un tas de livres pour chiner quelques trucs et astuces. C’est à la mode en ce moment, il y en a des caisses et à peu près tous se valent. Ici trois livres sensiblement identiques :

IMG_8925

Et vous qu’est-ce que vous utilisez comme matériel ?

Des trucs, des astuces, des idées ?

Gambasman
Photographe amateur. Audois et à l’œil. Bien qu’ayant toujours eu un couteau dans la poche ou à portée de main, je ne m’y intéresse vraiment que depuis peu et les collectionne quand mon petit budget le permet…

«

»

 
  • Super Article Gambasman, ceux de Maxime sur le même sujet, je les ai compilé dans deux Post, et je vais y ajouter le tien qui est très intéressant!!!!!!!!!!!!!!
    http://couteaux.clicforum.com/t251-le-Coutographe.htm
    http://couteaux.clicforum.com/t125-Logiciels-photos-et-videos.htm

    • Gambasman

      Merci pour les liens ! J’éplucherai ça plus tard à tête reposée, d’autant que je ne connais pas vraiment l’ancien blog du Coutographe.

  • ricopiopio

    ben j’utilise un Panasonic Lumix TZ10 et surtout des décors extérieur avec la mise au point sur la partie que je veux mettre en avant, rien d’autre!

    • Gambasman

      Si, le talent !
      Vu la qualité et la faible profondeur de champ de tes photos, j’aurais juré que t’avais un réflex + objectif lumineux. Comme quoi, les appareils photos compacts rattrapent de plus en plus leurs retards technologiques.

      • ricopiopio

        et en plus c un compact de 2009 le lumix tz10, maintenant il font beaucoup mieux, j’ai aussi un trépied, enfin je devrais dire un minipod articulé mais je m’en sert pratiquement jamais en extérieur, parfois en intérieur!

  • ricopiopio

    Par contre ta présentation et ton article est extra, c un super travail de présentation, j’ai adoré!
    Merci Gambasman!

    • Gambasman

      Pas de quoi !

  • eddie

    Bravo!…En dehors de la crotte de nez, j’applaudis des des 2 mains! (désolé, je n’en ai pas d’autres!…).

    Je trouve ton exposé clair, simple, didactique, et me semblant répondre à beaucoup de questions.
    Personnellement, après avoir trimballé près de 5 kg. de matériel argentique sur les épaules pendant des années( précision: je ne suis absolument pas pro…), mes ambitions actuelles se satisfont avec un « Panasonic Lumix DMC-FZ200″ qui m’ a été offert il y a 3 ans: correct en intérieur, et suffisamment léger en balade… Un point important: tu as raison d’insister sur l’importance de l’utilisation d’un trépied, et ce, suffisamment stable( perso, j’ai gardé mon vieux »Gitzo », fiable et increvable…).

    • ricopiopio

      un DMC-FZ200 avec un 25-600 mm f/2.8 constant, c un très bon choix, bravo!!!!

      • eddie

        Merci…

    • Gambasman

      Avec un appareil photo compact, un petit trépied hard discount peut très bien faire l’affaire, surtout en intérieur. On peut même s’en bricoler un vite fait avec une bouteille d’eau et un boulon adapté :

      https://www.youtube.com/watch?v=JvlceRYVK98

      • Thau

        Avec la 1,5 litre Villageoise, ça marche aussi ?

        • Gambasman

          Peut importe le flacon pourvu qu’il y ait de la fesse ! Je conseille de mettre du sable dans la bouteille (et donc de vider son contenu). Sait-on jamais, un accident est si vite arrivé…

  • Dom

    Belle leçon de photographie, très bien faite, mais j’aurais un léger reproche : tu fais l’apanage des poses longues, et c’est OK pour les vues à plat, mais pour maîtriser la profondeur de champ, dans un sens et dans l’autre, il faut jouer du diaphragme, et parfois avec « le dos de la cuillère », et ça, ça nécessite quelquefois des lumens. Un jour que j’en aurais le courage, je présenterai mon matos et ma façon de s’en servir (base D7100)

    • Gambasman

      Youpi, j’ai hâte !

  • Je suis personnellement avec un bon vieux Fuji S5 Pro, mais malheureusement j’ai un trépied Varo pas du tout adapté à la photo intérieure et des objectifs très peu lumineux à part un macro 60mm Nikon F2. Faudrait franchement que je me choppe un bon trépied, on se dit souvent que ça ne sert à rien mais c’est un matériel indispensable.

    • Gambasman

      Moi je dis « Vive les focales fixes ! ».
      Sinon, les trépieds, c’est le genre d’accessoires qui doivent pouvoir s’acheter d’occasions sans prendre trop de risque. Et dans bien des cas c’est effectivement indispensable : photos de nuit, photos de cascades ou de cours d’eau, photos de feux de cheminées, transparences, flous de mouvement, light-painting, « vrai » HDR, macro, etc.

  • Gambasman

    Mais si, tu es modeste : t’as déjà le talent et le calendrier !
    Je vais te faire un aveu : moi aussi je suis incapable de lire un mode d’emploi. Pas intellectuellement bien sûr (putain quelle humilité), juste c’est trop chiant à lire. A tel point que pour mon canon j’ai préféré acheter un mode d’emploi amélioré dans ce goût là :

  • Dim

    Bel article, moi j’ai un hybride olympus xz-2, et je retiens une chose…il me faut un trépied.

    • Gambasman

      Je ne force personne hein ! Faut en avoir l’usage après !
      Mais si un trépied ne sert pas trop, je crois qu’on doit pouvoir le convertir assez facilement en lampe de chevet (en y vissant ampoule + abat-jour).

  • ka_no

    Très très bien ce tuto, félicitations !

    • Gambasman

      Merci !

  • Thau

    La pub pour les chaussures de sécurité Méditerranéa est pas mal…

    • Gambasman

      Ça pourrait aussi faire une bonne pub pour une pommade antifongique traitant le pied d’athlète.

  • EPPPELL

    tellement simple et pourtant il faut un petit plus … L’œil, la patience et un brin de talent.

    • Gambasman

      Et de grosses crottes de nez.

      • EPPPELL

        Enfin je ne te remercie pas, j’ai passé la soirée sur le site de la coutellerie de savignac

  • Michel du 42

    Hé ben ………le Mr Gambasman……..il a tout dit…………génial…………surtout que pour moi les couteaux ca va……….mais alors la photo……..houla…la…..

  • Wolff

    Amateur éclairé, très éclairé…même sans flash.

    • Gambasman

      Oh joli !
      (clap ! clap ! clap !)

  • Kassenouazett

    Alors là ! Chapeau ! Simple et utile

  • Je me réjouis pour lire cela tranquillement un peu plus tard…. Là je file
    Merci ++++
    Retour complet après lecture.

  • Gambasman

    File et n’oublie pas le pain !

    Alors je viens de vérifier dans les EXIF de la photo, en fait c’est 10 secondes à F/5 (les objectifs macros demandent beaucoup de lumières). Mais j’en ai fait à F/13 beaucoup plus exposées, pas besoin de faible profondeur de champs pour les « vues d’avion ».

    Un plateau rapide coûte entre 10 et 40 euros sur amazon selon qu’il n’y ait que le carré qu’on visse au cul de l’appareil ou bien le système d’attache complet (la mâchoire qui sert à « clipser » et qui va sur le trépied). Mais sur un compact ça doit faire bizarre… (je le laisse en permanence sur mon réflex, même quand je sors sans prendre mon trépied).

    Il y a plein de trucs intéressant à lire sur la photo, sans compter les grands photographes incontournables. Je crois que je vais créer un sujet « photo » sur le forum du site, histoire d’y regrouper toutes ces infos (plus pratique que de lire tous les commentaires).

    • Très bonne idée pour le sujet photo. J’ai fait qq essais… Ça marche !!! Maintenant il faut que je réfléchisse aux décors!!

  • eile

    très très intéressant, merci !!

z35W7z4v9z8w
Aller à la barre d’outils