By 24 juin 2016 24 Comments

Le Lozère

C’est un couteau « à deux clous », œuvre d’Yves Neveux (Couteaux Bastide).

La lame est en acier Z40C13 et le manche en Olivier. Il fait 11,8 cm fermé et 20 cm ouvert pour 29,8 grammes seulement. Couteau simple (enfin ! « assez simple »), comme je les aime.

Le Lozere 1

Le Lozere 2

Le Lozere 3

«

»

 
  • Miko

    Dis JP, c’est quoi ce trait sur la lame (des 2 côtés) ?

    • Jean-Pierre

      C’est fendu, de part en part, semble-t-il au laser mais je peux me tromper. Tous ceux que j’ai vus sont comme ça et j’aimerais bien aussi que quelqu’un m’éclaire à ce sujet !

    • Thau

      Peut-être un truc sophistiqué de Neveux qui est un redoutable inventeur sous des dehors de simplicité… Un système de blocage de lame ? Jean-Pierre nous en dira plus. En tous cas j’aime bien les lignes… Trempe cryogénique ?

    • Rien d’autre que marquer le ricasso avec le haut de lame, comme ça on voit bien le début de lame et le haut de lame, plus que décoratif, c’est surtout une séparation!!!!!!!!!!

      • Thau

        Non, rien à voir avec la décoration, c’est un système de blocage invisible et astucieux, et probablement breveté comme le fait souvent Neveux.

        • Je ne sais que quoi vous parlez, moi je parle des 2 lignes que l’on voit sur la lame…et qui sont les limites du ricasso et du haut de lame ;)))
          maintenant si c’est un ‘système de blocage’, je ne connais pas du tout!!!!!!!!

          • Thau

            Cette ligne est une fente dans la lame qui permet à la partie ainsi séparée de jouer comme ressort. La découpe, pratiquée au laser, et qui ne se voit pas sur le couteau monté, a une forme complexe. Je possède un Solen de Neveux qui est également très ingénieux.

          • Merci Thau mais comme tu dis, c’est tellement ingénieux que je ne capte pas une bille de ce que tu me dis! pas grave et bravo donc pour cette inginiérie subtile qui nous vient de la Zone 51 ;))))

          • Thau

            T’inquiète, j’exhumerai mon article sur le Solen paru dans l’ancien Coutographe et en ferai un sur le Lozère… Je pense que Neveux mérite le détour dans le monde de la coutellerie…

    • Dim

      C’est un système de son invention pour faire un cran forcé. Je cite :
       » 1995 : le « LeLozère » , lame Z40C13 de 8 cm à cran forcé – manche monobloc olivier – la partie supérieure de la lame, qui est découpée au laser, est utilisée comme un ressort qui vient se crocheter sur la butée métallique emmanchée « à force » dans le manche – léger comme une plume, il s’impose comme le couteau idéal pour la randonnée  »
      J’adore ce modèle… j’aimerai en trouver un.

  • Dom

    Apparemment cette forme de manche n’est plus proposée pour le Lozere. Dommage !

    • Thau

      Tu as raison. C’est une version légère pleine d’élégance.

  • Michel du 42

    Une ressemblance avec l’Aveyronnais et le Laguiole….tout de même……l’olivier en vieillissant …….a une patine superbe……le veinage et terrible…….

    • un aveyronnais ui, mais juste pour le manche, car la lame, elle, est nordique: tout droit jusqu’au bout!!!!!!!!!!!!!!!!!!

      • Michel du 42

        ui…..une lame yatagan stylisée…tout de même….
        il n’est plus en vente…..un ordre d’idée du prix …..qu’il se vendait…….???

  • Wolff

    Il est bien beau avec ce bois, et comme beaucoup de régionaux le marquage est omniprésent.

  • Vraiment un Beau couteau!!!!!!!!!!!!!!!

  • eddie

    J’aurais été surpris qu’Yves Neveux ait fait des couteaux à friction. Ce modèle a été décliné sous forme »simple »( une pièce, comme ici), et sous forme de « couteaux d’amis »: deux »Lozères » accolés par 2″tétons »qui s’emboitent +2 aimants, qui se séparent, bien sûr( désolé, je n’ai pas de photo sous la main…).

    • eddie

      P.S.: après relecture du site d’Yves Neveux, celui-ci a décliné son »Lozère » en 14 modèles différents!…

  • Fr@nk

    Joli tout plein !

z35W7z4v9z8w
Aller à la barre d’outils