By 25 février 2016 11 Comments

Le Garonnais

Il ne méritait pas une séance photo sophistiquée, mais puisque nous manquons de sujets couteliers…

En marge de mon achat du Trappeur, je me suis promené dans le catalogue de Chambriard et j’y ai repéré 2 petites choses intéressantes. Le 1er est une version revisitée d’un grand classique : Le Garonnais, appelé parfois aussi « Pyrénéen ».

A l’origine, c’est une variante du Pradel qui date du XIXème mais c’est alors un « talon carré » qui comme tout bon Pradel est équipé d’un important mentonnet. Rappelons pour les néophytes que cela permet au couteau de « claquer » à la fermeture sans pour autant endommager le fil de la lame. En outre ce Garonnais d’origine est un petit couteau (15 ou 16 cm ouvert), surtout apprécié pour cette raison par les femmes. Celui présenté ici frise les 19 cm, est un cran plat dénué de cette ouverture à 90° caractéristique et le mentonnet est des plus discrets… La forme du manche et celle de la lame conservent néanmoins l’héritage « Pradel »…

Dom

16-02 Garonnais a

16-02 Garonnais b

Dom
Marin de cœur, électronicien de formation, je suis retraité après 35 ans passés dans l’imagerie médicale. Passe temps principaux : mes 3 petits enfants et les couteaux pliants. Je suis un piètre jardinier, plus à l’aise avec la technique.

«

»

 
  • Miko

    J’aime beaucoup. Je lui enlèverais volontiers sa petite croix, mais j’aime beaucoup.

  • Thau

    Décidément le Sabot tient à la placer sa croix occitane… Une question : est-ce qu’il y en a une de chaque côté ?
    Cette vue de la Garonne à Toulouse et du pont Saint Cyprien me touche particulièrement : je suis né à un jet de pierre de cet endroit…

    • Dom

      Non, il n’y a de croix que sur une seule face.
      Moi, c’est près de l’autre pont que ma fille est née, à Saint André. En poste à Bordeaux, puis à Gradignan, nous habitions Canéjan. Mon secteur couvrait le triangle Pau – Limoges – La Rochelle. Toulouse dépendait d’une autre direction technique…

      • dru

        Tu habites toujours dans le coin (Gradignan, Canéjan) ?
        Je suis sur Pessac.

        • Dom

          Hélas non. C’était dans les années 70. J’ai quitté le Bordelais fin 1978 pour ma R.P. natale. Un temps moins clément !

          • dru

            C’est dommage, j’aurai eu plaisir de rencontrer un passionné comme toi, histoire d’apprendre plein de choses.

  • ka_no

    Sympa ce couteau, j’aime ses formes simples.
    Etant bordelais mais exilé, la vue du Pont de Pierre me ravit. En revanche la croix occitane est peu présente à Bordeaux.

  • Wolff

    Il est bien ce couteau.

    • Thau

      Le Sabot va nous sortir « Le Breizh »… avec une croix occitane… ;o)))

      • Wolff

        Ah! La vérité n’est pas loin ou alors il viendra de l’empire du milieu.

  • Fr@nk

    Personnellement j’aime bien ce Garonnais ! Une forme classique !
    Bordeaux … j’y suis passé longtemps du temps ou j’etais aussi en poste a toulours pour rejoindre mes landes 🙂

z35W7z4v9z8w
Aller à la barre d’outils