By 14 juin 2016 55 Comments

LAGUIOLE DROIT ARTO TYPE 1910.

La dernière version avec mitres du Laguiole Antique: début XXème. Juste avant son arrêt.

IMG_8593_path IMG_8599_path IMG_8592_path

origine-corner

«

»

 
  • GR

    Simplement superbe!!!

    • ARTO6644

      Merci.

  • Miko

    Très beau.
    Moi je piaffe d’impatience en attendant ta réédition de l’Issoire !

    • Fr@nk

      Ahaha ! Toi aussi 🙂 Moi pareil !!

    • ARTO6644

      Oh que oui….

  • Dom

    Encore proposé ?

  • Nico

    Joli ce couteau, en lui enlevant le marquage « laguiole » sur la lame il redevient un St Martin.
    En enlevant les mitres il redevient un laguiole droit très fidèle au dessin de Camille Pagé.
    Miracle de la fourniture…

  • coutaret

    D’accord avec toi Nico, avec les fournitures du St.Martin mitre ou sans mitre on fait beaucoup de modèle sans se prendre la tête

  • Nico

    Cela dit, la création c’est aussi ça, savoir utiliser ce qui existe pour en faire quelque chose de nouveau à moindre frais, avec simplement un brainstorming. Quand on sait le coup de développement d’un vrai nouveau modèle (style…mécanique…puis coter les fournitures…enfin les faire fabriquer) on comprends mieux l’intérêt de ce genre d’astuce marketing.

    • Nico

      Vous aviez compris bien sûr que je parlais du coût ( de développement )et non du coup.

  • Jean luc

    Ben oui….il et beau………..c’est Arto!!!!!!!

  • Heu désolé mais les laguioles droits ont été la norme à LAGUIOLE de 1829 à 1860 et encore fabriqués jusqu’en 1899 à LAGUIOLE! Thiers a pris le relais par commandes depuis 1870 et en fait toujours aujourd’hui!!!!!!!!!!!!!!!!!! (voir page 45 du Livre de Lemasson sur le laguiole)
    Mais les 2 modèles de laguioles, le droit bourbonnais et le Jambette Yatagan ont bien été créés tous les deux à LAGUIOLE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! http://couteaux.clicforum.com/t1187-CHRISTIAN-LEMASSON.htm

  • Wolff

    C’est de la haute couture.
    Je préfère cette lame aux yatagans, laors que je n’ai que des yatagans.

  • Fr@nk

    Décidement j’aime bien cette gamme Origine !

  • ARTO6644

    Décidément, j’aime bien lire les points de vue des spécialistes. Bref, entre le saint Martin et le laguiole droit, il y a eu le laguiole droit avec des mitres. Et oui! Nous avons exposés une planche commerciale datant du début XX de roddier fauchery pendant 2 années dans notre magasin de Thiers. On y voit le laguiole droit dans deux tailles avec mitre! Et oui, le saint Martin n’ est qu’une récupération du laguiole droit. Donc, cette version est l’origine.

  • Nico

    Effectivement le laguiole droit a eu des mitres, comme chaque couteau a eu moult déclinaisons. Toutefois faire coexister dans une même gamme deux couteaux identiques, l’un marqué St Martin et l’autre « Laguiole » me semble être commercialement très aventureux, même si cela peut historiquement se défendre; Les clients n’étant pas des spécialistes en général, c’est de nature
    à les laisser perplexes.
    De tout ce que j’ai pu lire rien ne permet d’affirmer que le laguiole droit soit devenu le St Martin, même si c’est une hypothèse vraisemblable.
    Pour revenir au couteau du sujet, qu’il soit classiquement un St Martin ou un laguiole droit si l’on souhaite se distinguer, et plus encore dans le second cas, il lui manque vraiment une lame en acier « carbone » oxydable pour pourvoir affirmer que « cette version est l’origine ».

    • Michel du 42

      Oui……en effet une lame acier carbone…..pour l’esthétique et la coupe……pour des couteaux qui restent en vitrine le 12c27 va bien……..

      • Nico

        Le 12C27 est un bon acier, son remplaçant le 14C28N est bien supérieur. La fourniture de ce couteau n’existe qu’en 12C27 et tant qu’il en restera elle sera en 12C27, c’est la même pour tout le monde. Par ailleurs elle est super mal conçue et difficile à faire fonctionner correctement. Ce qu’en sort Arto est un petit miracle quand on connait ce kit de fournitures.
        Ce serait dommage qu’un beau couteau comme celui-là, quelque soit son nom, dorme dans une vitrine. Je suis un fervent défenseur de l’usage des couteaux. J’en ai beaucoup, ils servent à tour de rôle, je m’y oblige. J’aurais l’impression de manquer de respect au coutelier si je ne me servais pas du couteau qu’il a réalisé. Mais je sais que d’autres pensent autrement et sont des contemplatifs plus que des usagers.

        • Michel du 42

          Oui…..mes couteaux anciens……je les préserve……le soucis ce sont les lames……certaines pas évidentes à retrouver….les couteaux dont je me sert au quotidien…..lame carbone……réalisés par un coutelier…..plus de soucis avec les lames usées……et en plus ils me réalisent le couteau que je veux…..

        • Thau

          Je suis également un utilisateur de mes couteaux, enfin la plupart, mais j’en ai un nombre limité. D’ailleurs ça guide le choix : je n’achète plus que des couteaux dont j’ai envie de me servir. Sauf pour les couteaux à huîtres : j’en ai des dizaines pour la collection, mais je me sers uniquement de celui qui marche le mieux…
          Cela dit que ferais-je si, comme Dom, j’avais près de 900 couteaux ? ;o)))

          • Michel du 42

            Lol…..une collection………

          • Michel du 42

            oui moi aussi…..je fait faire les couteaux que j’ai envie d’avoir au quotidien…..samedi je récupère…deux Aveyronnais….ensuite un Laguiole est lancé en fabrication….. plein manche en os 13 cm avec poinçon et tire bouchon…..en août ….je pars en vacance…il sera dans ma poche ……..

          • Nico

            Si ce n’est pas indiscret qui va réaliser ce laguiole plein manche 3 pièces de 13cm?…cette taille à mouche forgée est en train de disparaître sauf en une pièce, c’est affligeant. Il n’existe pour ainsi dire plus de fournitures pour en faire réaliser. Certes Montézic en fait toujours mais la mouche est
            estampée en 12cm ce qui crée un léger déséquilibre de proportions.
            C’est bien dommage car cette taille est adaptée au quotidien et rend le laguiole encore plus beau en l’affinant. Je me suis fait faire dernièrement un 14cm 2P tire-bouchon fraisé plein manche tout à la main, c’est fabuleux bien que trop « puissant » au quotidien.

          • Nico

            Ce sujet du laguiole 13cm me tient vraiment à cœur, c’est d’ailleurs pourquoi j’en ai fait un sujet sur http://passionlaguiole.forumgratuit.org/
            Il me semble important de faire comprendre que la rationalisation des fournitures aboutit inéluctablement à la disparition de bien des couteaux.
            Jadis l’Aurillac existait en plusieurs tailles par exemple…
            Ainsi la logique économique visant à recycler ad vitam aeternam les mêmes fournitures est compréhensible, mais je la crois mortifère.
            Si l’on en prend la peine et le budget il existe à Thiers des couteliers comme RB/Vialon etc qui peuvent développer à la perfection des fournitures de qualité n’ayant pas les défauts des kits actuels (usinage par des machines outils à bout de course générant des défauts et donc beaucoup de boulot pour les monteurs, parfois pas de butée de poncetage comme sur le roquefort ou l’yssingeaux etc)

            Pour revenir un peu au laguiole droit, objet de tant de débats houleux, je ne peux que saluer la volonté de la coutellerie D’Albrac à Laguiole qui a fait le choix d’en développer un modèle de 12cm à mouche forgée qui s’avère très réussi et avec un style affirmé. Dans un style différent on peut noter le Sauveterre, bien conçu et remarquablement réalisé dans un atelier dirigé par un meilleur ouvrier de France.

          • Nico

            Je reviens vers ce kit de fournitures…je suis justement en train de monter un couteau avec. Manche en palissandre du Honduras qui curieusement évoque un peu le bocote mais grain bien plus fin. Je galère un peu sur la guilloche des platines parce que ma vision de près se dégrade et que j’attends des lunettes pour corriger cela, donc stand
            by

            Ci-joint une photo du D’Albrac évoqué plus haut. J’adore.

          • Nico
          • Superdupond

            le sauveterre.

          • Michel du 42

            Superbe…….mes 60 ans…vont être marqué par le même couteau……en 14 cm……..lame damas…….manche matière noble……..
            il est beau ce D’Albrac………..tout d’un coup…..j’ai envie de vieillir d’un an…LOL !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

          • Nico

            Terrible en effet ce D’Albrac. Le sauveterre permet aussi de sublimes versions customs d’un niveau d’exécution rare pour du semi-indus (j’entends par là à partir de fournitures).
            Je n’ai plus la photo mais j’avais vu un laguiole antique Arto en loupe de je ne sais quoi stabilisée et qui était magnifique. C’était à la boutique de Clermont-ferrand avant que Stan ne quitte Arto, cela fait un petit moment.
            J’avais adoré ce couteau.

          • coutaret

            Ce D’Albrac est magnifique rien a voir avec les fourniture Thiernoises

          • Michel du 42

            Ha….Ha……l’indice…..à coté de Thiers……ils me font du 13 cm….mouche forgée avec le ressort…….du montage à l’ancienne….un autre indice…ils sont deux……
            les deux couteaux Aveyronnais que je vais récupérer ce samedi….sont des 13 cm……en plein manche avec un poinçon….l’un manche en os de buffle avec platine acier…l’autre en vielle pointe de corne très blonde avec platine laiton…..clou et axe molleton……
            Nous allons finaliser ensemble la fabrication du 3 pièces……ils ont dessinés le couteau…donc…. reste à décider de la configuration d’une mouche ancienne…et du tire bouchon……du dessin sur une des cotes autour de l’axe……le manche en os de buffle…..

            Je récupère également deux anciens Laguiole en 13 cm qu’ils mon restaurés….l’un une cote à changer car mangé par les vers et l’autre démonté pour être redressé car il était complètement déformé……

            Pour moi…..ce sont des artistes !!!!!!!!!!!!!!!

            J’ai d’autres projets….pour 2016 avec eux……un Laguiole en 14 cm avec seulement une lame…..et un Issoire en 13 cm avec un poinçon…….

            En 2017 pour mes 60 ans…..le projet un Laguiole droit en 14 cm…..avec un beau manche…..lame damas…….

          • Nico

            Je pense aux frères Dubesset, deux types discrets et sympa, qui bossent super bien y compris sur des pièces de grande taille.

            Dans tous les cas je vois que tu sais te faire plaisir!!

            Un issoire en 13cm avec poinçon voilà qui fait rêver…je suis un grand fan de ce couteau dont hélas il n’existe plus aucune version de qualité en série à ce jour. Heureusement RB, Ponson et Brénière en font de sublimes.

            Sinon je suis d’accord avec coutaret le D’Albrac est très beau et avec une fourniture de grande qualité qui fonctionne super bien. Mention spéciale
            à la mouche palette à deux pans superbement réussie.
            Le Sauveterre aussi est parfaitement réussi esthétiquement et techniquement, avec en particulier un poncetage obtenu avec un ricasso très court, bien plus fidèle aux codes anciens. Comme quoi développer une fourniture moderne est un vrai plus pour obtenir un beau couteau qui fonctionne bien. Je crois hélas que sur Thiers, à de très rares exceptions comme Fontenille Pataud par exemple, l’aspect mécanique d’un couteau est complétement laissé de côté. Seul l’aspect « cosmétique » est considéré.Ce n’est pas pour rien que tout le monde travaille avec les mêmes fournitures. Du coup l’originalité n’est souvent que de la pseudo originalité.

          • Michel du 42

            Oui….bien vu pour les frères Dubesset…….depuis que je les connait…….ils réalisent mes couteaux……..j’apprécie grandement le travail qu’ils réalisent….que du plaisir……..

          • Michel, oublie pas de nous les envoyer 😉

        • tout à fait d’accord, je me sers des miens aussi à tour de rôle. N’hésites pas à nous poster tes petits bijoux 😉 on est friand de toutes les collections coutelières.

    • Tu peux oublier la référence ‘laguiole’ car les corbins droits à lame bourbonnaise font partie de ces ‘eustaches droits bourbonnais’ fabriqués à St Etienne et vendus dans le reste de la France depuis 1690 et idem pour ces eustaches jambettes Yatagans! Bref le St Martin est un droit bourbonnais sans référence obligée au laguiole!!!!!!!!!!!! il y a aussi à savoir qu’avant c’étaient des couteaux à lentille et qu’à partir du XVIIIè ils seront à cran forcé!!!!!!!! http://couteaux.clicforum.com/t1187-CHRISTIAN-LEMASSON.htm
      http://couteaux.clicforum.com/t86-le-Saint-Martin.htm

      • Nico

        Pas simple d’oublier la référence. au laguiole face à un corbin marqué. laguiole, non?

        • ok je dis juste qu’il faut voir au-delà des laguioles fabriqués en tant que tels en 1829 pour le corbin droit bourbonnais et en 1860 pour la jambette yatagan! Dans les faits ce sont 2 couteaux déjà introduits dans le Massif Central, l’Auvergne et l’Aveyron dès 1690 par les Couteliers de St Etienne et ce jusqu’en 1889! ces couteaux refaits à Laguiole en 1829 et 1860, et équipés d’un cran forcé, ont simplement été appellés des laguioles!
          Je constate sur certaines photos du couteau d’ARTO ici présenté, la présence de pans sur la mitre, j’aimerais quand même dire que cette présence invite déjà à dire que ce couteau n’est alors plus un laguiole droit mais un Issoire!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
          Je tiens aussi à rappeller que la philosophie des productions de St Etienne, à travers toutes leur productions et modèles, sont les suivantes: une lame, un clou, un manche et un prix plancher!!!!!!!!!!! philosophie reprise en 1890 par le couteau OPINEL, le couteau Français le plus connu dans le Monde!!!!!!!!!
          Tout est expliqué ici: http://couteaux.clicforum.com/t1187-CHRISTIAN-LEMASSON.htm

          • Michel du 42

            Hello……je suis Stéphanois…….l’industrie à saint-Etienne…..à été importante……les cycles….les armes….etc….etc….mais alors la coutellerie j’étais loin de connaitre ce passé………

          • Ha ça été très important en effet Michel! Christian Lemasson a fait bien des découvertes sur cette partie d’Histoire et ils ont étendus leurs productions jusqu’aux Amériques à l’Ouest et jusqu’aux Indes à l’Est mais vas vraiment voir ici stp: http://couteaux.clicforum.com/t1187-CHRISTIAN-LEMASSON.htm

          • Michel du 42

            ok….ok….merci……ma curiosité……ma déjà dirigé sur le blog……surtout sur tout ce qui touche aux Layole……….

          • Ui et donc il ressort des découvertes de Christian Lemasson que les laguioles droits et Jambettes existaient déjà comme couteaux à 1 clou dès 1690 en provenance de St Etienne! La seule Innovation des Couteliers de Laguiole est d’avoir ajouté un cran forcé à leurs couteaux renommés ‘laguioles’!!!!!!!!!!!!!!!! Mais je vais rajouter un Post dans le lien ci-dessus, montrant un couteau du 17è et un laguiole du XIXè, c’est saisissant!!!!!!!!!!!!!!

          • Michel du 42

            ok…ok……des pièces à conviction…….très intéressant en effet…..

          • La Modiste de Marie-Antoinette aimait répéter: ‘Il n’y a de nouveau que ce qu’on a oublié!!!!!!!!’

          • ARTO6644

            Comme ce beau laguiole droit avec mitres datant du début xxeme siècle. À oui…les mitres étaient en cuivre bien évidemment, pas en acier 420 ni en laiton. Le manche en ivoire le plus souvent. Pas de croix ni de rosette. C’est l’évolution classique des couteaux car la mitre a été inventée et produite par les thiernois à cette période. Grâce aux premiers pilons surpuissants. J’ai les planches commerciales au magasin de Thiers datant de cette époque. Ils sont graves « laguiole » C’est l’histoire. C’est comme ça.

          • Tout à fait exact que la mitre a été inventé par les Thiernois car jamais à Laguiole n’a été fait des couteaux à mitres!!!!!!!!!!! Dans nos temps modernes on ne voit plus le clou de l’axe de lame dans els mitres et je trouve cela vraiment dommage, car comme je dis toujours, ‘cela rend le poisson aveugle’, voir ici pour comprendre: http://couteaux.clicforum.com/t236-les-couteaux-poissons.htm

          • ARTO6644

            Oh que oui. Trés. J’ai essayé de faire bouger l’une des rares enseignes vendant dû couteaux dans saint Étienne, en lui proposant de me suivre dans le projet suivant: relancer le Gani et faire connaître cette période. Car on appelait ces couteaux des Gani sur le chambon et les côtes de la Loire. Et là y a pas grand monde qui sait ça. Bref, aucune réponse. Aucun intérêt pour cette période. Je trouve ça malheureux. Je suis trop loin pour m’en occuper. Tout le monde s’en fiche à saint Étienne. J’ai contacté la mairie, le musée etc…aucune réponse.

          • Ha beh ui…

          • ARTO6644

            Tu as de la chance, tu vas découvrir une histoire magnifique. Je suis stéphanois aussi. ce qui n’est pas marqué et dont avons longuement parlé avec Christian, c’est l’importance de l’indépendance nord américaine dans le déclin de saint Étienne. Et oui. C’était les principaux marchés de saint Étienne. Nous à Thiers’ nous avions l’Europe. A+ Shiellield a récupéré ces marchés.

          • Michel du 42

            En effet….je ne suis pas historien…..loin de la……mais curieux…..ce qui nourri……ma culture générale…..la coutellerie à Sainté….inconnue…
            le seul qui vendait encore des couteaux….c’était a l’armurerie Anciennement Russier située rue du 11 novembre qui se nomme aujourd’hui armurerie Poirson….le dernier Laguiole de mon père venait de ce magasin…….
            Le couteau de poche…..n’a plus la même place dans notre société….heureusement qu’il y a des collectionneurs……à l »étranger les couteaux Français sont encore réputés……
            Je m »aperçois au restaurant…..quand j’utilise mon couteau de poche…..je passe très souvent pour un marginal………
            Dans mon entourage…je suis pratiquement le seul qui possède en permanence un couteau dans la poche
            je me dis que ce ne doit pas être évident de lancer et vendre….des couteaux de nos jours……..même si les tarifs sont abordables……

          • Nico

            Pareil, j’ai toujours un couteau en poche, je le sors au resto. Le matin je le choisis comme d’autres une cravate…j’adore.
            A propos, le couteau montré StMartin/laguiole droit au choix, est parfait en poche et à l’usage, manche fin, bonne ergonomie et forme de lame géniale à table avec une belle maniabilité.

          • Michel du 42

            oui je n’ai pas de doute……ce genre de couteau me va bien………

          • sans rappeler le déclin de Gembloux en Belgique suite aux décrets de Napoléon avec certaines familles qui se délocalisent en France ;-), difficile d’avoir une bonne documentation sur cette période de notre côté en Belgique.

  • Non, non, Christian Lemasson transmet, et qu’il le fasse longtemps encore, tout ce qu’il a découvert, ce qu’il sait, et j’espère qu’il mène à réalisation son Projet de Vidéos Didactiques sur la Coutellerie de France!!!!!!!!!!!!!!! Ca nous changera des 2-3 minutes que les ‘Documenteux’ sur l’Aveyron et l’Aubrac lui donnent pour nous raconter l’Histoire de nos Couteaux pffffffffff
    Pour voir notre Christian Lemasson en vidéo, mettons cette belle vidéo ici à 19 minutes, on en sortira instruit déjà:
    https://www.youtube.com/watch?v=o5FXOW_czd8

  • Nico

    Tout cela est connu depuis la sortie du livre de Lemasson et ne contredit en rien mon propos précédent. Mais merci pour ce rappel historique.
    J’ai plaisir à lire les « amis d’un temps »…nous partageons le même amour des beaux régionaux français et plus largement du travail coutelier traditionnel, à défaut de partager la même passion pour les chinoiseries tactiques d’origine inconnue.

z35W7z4v9z8w
Aller à la barre d’outils