By 8 avril 2015 18 Comments

Jean Pierre : mes Thiers

Moi je dis, (avant Miko) « un Thiers vaut mieux que deux tu l’auras » et j’ai sélectionné mes préférés sur la dernière photo… les plein manches j’aime beaucoup, en particulier le rose.

Très belle collection et vivement les auvergnats

le coutographe

 

***

sur ma lancée, aujourd’hui je présente mes 25 « Thiers », fermés puis ouverts.

Pour les identifier plus facilement, voilà la liste de leurs créateurs pour les couteaux fermés.

 

En haut, Thiers à la d’Estaing par Chazeau Honoré,

puis ligne par ligne à partir du haut :

Louis Cau, plein manche, côtes en lave émaillée; Florinox, Belen ; Gilles (Fontenille-Pataud);

Julien Baillon, plein manche en G10 ; Robert Chazeau ; Arto, modèle Gergovie ;

Douris-Chastel ; Guy et Pierre Cognet (inspiration Douk-Douk) ; Coursolle ;

3 Chambriard : côtes titane, genévrier et fibre de carbone ;

Le Sabot ; Florinox côtes alu et (re) Florinox, mon premier Thiers acheté en 1995 ;

Henri Sannajust ; Claude Dozorme, à verrou ; Bruno Sauzedde ;

Anonyme (quand on me l’a donné, l’inscription au laser avait disparu) ; Claude Dozorme, squelette ; Jean Dubost ;

Maison des couteliers ; G-R (Gilles Reynewaeter) ; Eric Muzart, onglier.

Il est donc facile de retrouver les créateurs pour les couteaux ouverts, il n’y a qu’à changer l’ordre…

 

A une autre fois pour une autre série de couteaux auvergnats.

 

JP (3)

JP (2)

 

et voici mes préférés… avec une mention spéciale pour

  • Julien Baillon, plein manche en G10 (le rose)
  • Louis Cau, plein manche, côtes en lave émaillée, je trouve cette matière intéressante, je pensais qu’il s’agissait de mammouth (c’est le premier sélectionné en haut à gauche)

 

 

 

 

JP (4)

 

«

»

 
  • ricopiopio

    la photo avec les lames déployer ne s’ouvre pas diantre, quel déception monstrueuse!

    • reviens, ça devrait fonctionner maintenant.

  • eddie

    Le Thiers est un couteau que j’aime beaucoup. Modeste remarque: ne penses-tu pas qu’un autre fond les auraient mieux mis en valeur? En tout cas, très belle collection, bravo!

    • Jean-Pierre

      On peut le penser, mais un même fond pour 25 couteaux, ce n’est pas évident à trouver, de même que faire du relief serait très difficile pour la même raison, mais je vais essayer d’en faire plusieurs un par un, ça passera le temps !

      • tu peux mettre une table en bois à l’extérieur… cela permet d’avoir un fond uniforme pour les couteaux.

    • tout à fait d’accord. j’ai conseillé à JP de réaliser ses photographies en extérieur avec un fond naturel

  • Wolff

    Tous ces Thiers ça fait beaucoup d’entiers.
    J’ai un Gilles Regnaud avec les plaquettes en lave du plus bel effet.

  • Miko

    Le Louis Cau et le G-R: MIAM MIAM !!!

    • je crois que JP va m’envoyer des photos complémentaires de ce couteau très intéressant.
      voilà un essai mais moyennement exposée…

  • Patrice

    Superbe collection et bien présentée. Je suis étonné que le Coutographe ne t’ait pas encore grondé pour les reflets sur les lames ! Il est à l’affût de ça le vilain

    • non là je ne dis rien parce que photographier 25 couteaux d’un coup c’est une gageure… il je n’ai vu qu’un ou deux reflets.

  • je suis impressionné!

  • Dom

    On ne s’en moque ni du tiers ni du quart !
    Ce mécanisme à la d’Estaing est nettement plus beau que le mien … OUINNNN

    • ouinnn
      il est très impressionnant ce Destaing.

      • Dom

        Et tu le prives de sa particule ? Sacrilège !
        Giscard qui a racheté ce titre va te villipender !

        • Oups, pardon ! Cest l’iPad qui doit être contre la noblesse.

  • Thau

    Très belle collection, mais on les voit pas assez bien, c’est trop petit, on voudrait voir plus de détails.

    • ça va certainement venir. J’ai fait la même remarque que toi.

z35W7z4v9z8w
Aller à la barre d’outils