By 15 octobre 2015 20 Comments

Grande planche à découper en bois de bout

Je sais que je suis un peu hors sujet sur ce coup… mais j’avais cru comprendre lors des derniers commentaires sur mes précédents articles que vous aviez apprécié mes planches à découper.

Je vous présente donc aujourd’hui la dernière planche à découper en bois de bout que je viens de réaliser. Ce modèle est d’un grand format, 45 cm x 30 cm x 3,5 cm. Elle est composée de 3 essences nobles : noyer, chêne et hêtre.

Comme toujours c’est une pièce unique mais plusieurs autres planches sont en cours de préparation.

Pierre Marna
Coutelier ébéniste stephanois

Retrouvez mes réalisations sur : www.pierre-marna.com

Couteaux et planches à découper

«

»

 
  • Titi

    Je suis pas sûr mais ne dit-on pas bois « debout » plutôt que « de bout »? Justement à cause que l’on utilise du bois avec les fibres dans le sens vertical plutôt qu’horizontal traditionnellement?
    En tout cas très belle planche !

    • Thau

      C’est debout, oui.
      Superbe réalisation. Je suis toujours impressionné par ce type d’assemblage au 10ème de mm. L’orientation des veines de chaque plot est très étudiée…
      Une partie de dames avec des rondelles de saucisson qu’on vient de couper…

    • Wolff

      J’ai fais des plaquettes pour un super pote du blog, des plaquettes en bois  » debout  » c’est à dire coupé transversalement et non longitudinalement ces plaquettes sont en tamaris du plus bel effet.

      • Thau

        C’est valable le tamaris comme bois ? J’en ai repéré à récupérer sur les zones littorales, mais je m’interrogeais sur la qualité de ce bois.

        • Wolff

          Oui, des que j’ai l’ordi j’envoie les photos, mais il faut savoir que le bois debout est plus fragile que la coupe traditionnelle.

    • Pierre Guyonnet

      Je suis d’accord avec toi, cela parait plus logique mais on parle bien de bois de bout dans le sens ou on utilise le bout d’un plot. La traduction anglaise est d’ailleurs « end grain » 🙂

  • Wolff

    C’est du délire ! C’est du travail de ouf ( comme dirait Fr@nk ) Pierrouf.
    Beau, beau, et beau.

    • Fr@nk

      Tu m’enlèves les mots de la bouche 🙂

      • Wolff

        Je dirais même plus cbo cbo cbo !

  • GR

    Du beau travail, certes… Et j’ai moi aussi remarqué le choix des cubes en fonction des veinages, ainsi que la symétrie… Encore bravo!!!

  • eddie

    Très très beau!…Problème, c’est que c’est tellement beau que j’aurais peur de m’en servir!…A la rigueur, je m’en servirais comme « support-déco » pour mes couteaux?( hi,hi…).

  • Fr@nk

    C’est tout a fait le genre de planche que j’aimerai voir dans ma cuisine ! Ma femme m’a dit OK mais faudra s’en servir … et comme le souligne Eddie .. ca va etre dur 😉

    • Pierre Guyonnet

      Mais non pas du tout!! 🙂
      Le bois de bout s’use beaucoup moins vite que le bois de fil du fait que les lames des couteaux ne sectionne pas les fibres du bois. Ensuite les essences utilisées sont nobles et plus dures que celles des planches chinoises à 5€ 🙂

      Par contre le bois demande un entretien c’est à dire huiler la planche de temps en temps pour pas que celui-ci sèche trop.
      Enfin lorsque vraiment la planche aura travaillé, il suffit de poncer la surface avec un papier fin et repasser de l’huile.

      Perso la mienne est utilisée tous les jours depuis plusieurs années et je ne l’ai encore jamais poncée.

  • laurent

    superbe travail !!!!! bravo

  • EPPPELL

    Ah ben voilà j’apprends qu’il existe du bois debout, je connaissais les bains debout, que dans certaines contrées on appelle des douches …

    • Wolff

      Il y a aussi les bains de boue.

      • EPPPELL

        Ah oui, pardon, ce sont des bains de boue et pas debout. Merci Wolff de m’avoir corrigé.

        • Wolff

          ah non je n’ai pas voulu te corriger, je n’avais même pas fais attention, simplement je rajoutais quelque chose.

  • Michel du 42

    Du plus bel effet…….alors c’est bien du bois de bout…….en tant qu’ébéniste je confirme………le mélange est judicieux ……….pour l’aspect………le seul bois qui ne va pas pour une planche à découper….c’est le noyer……trop tendre pour cet utilisation…..la prochaine il faut essayer avec des bois exotiques…..certain très dur……….les billots de boucher en bois de bout…….normalement en hêtre ( fayard)……..je dirais…….chapeau belle réalisation……pour cette planche……..si tu n’est pas du métier et non plus le matériel adapté……..chapeau….excellent travail……parole d’ébéniste……

    • Pierre Guyonnet

      Merci pour le commentaire.

      Pour l’utilisation du noyer je ne suis pas tout à fait de ton avis.
      Le noyer utilisé en bois de fil est en effet assez tendre, dureté brinell 26 N/mm² mais en bois de bout il passe à 59 N/mm², soit au dessus du chêne qui est à 51 N/mm² mais en dessous du hêtre qui est donné à 71 N/mm² en bois de bout.

      Une simple planche à découper en bois de fil en hêtre aura un dureté brinell à 28 N/mm²…

      C’est pourquoi le hêtre en bois de bout est utilisé pour les billots de boucher.

      Mes planches à découper sont plus faites pour une utilisation en cuisine chez les particuliers. L’aspect esthétique a donc tout sont intérêt et la résistance des essences choisies convient tout à fait.

z35W7z4v9z8w
Aller à la barre d’outils