By 7 octobre 2015 15 Comments

Couteau de métier ?

Il me semble que c’est un couteau de métier, mais quel métier ? Vigneron probablement mais je n’en suis pas sûr. Mon grand-père était vigneron (vers 1930) mais je n’ai jamais vu ça dans ses outils que j’ai retrouvés. Oui, il était auvergnat et celui-là est marqué « BOURGUIGNON » …

Il est caréné en aluminium et sa lame et la mécanique sont en acier. Il mesure 10,5 cm fermé et 14,1 cm ouvert. La lame sort ou se rétracte à l’intérieur du manche par glissement lorsqu’on appuie sur le bouton solidaire de cette lame dépassant de la face supérieure ; elle a 3 positions : entièrement rétractée, à moitié sortie et entièrement sortie. Si quelqu’un en a une connaissance précise, je suis preneur. Merci.

Jean-Pierre.

métier 1

métier 2

métier 3

métier 4

métier 5

métier 6

métier 7

métier 8

«

»

 
  • Thau

    Très belle pièce.
    Déjà c’est pas un couteau à huîtres… ;o))
    A greffer ? Mais ceux qui ont une excroissance sur le dos de lame sont en général à tranchant droit….

  • Wolff

    Là je tombe sur un os…je seiche.

    • Fr@nk

      Tu fais couler de l’encre toi !

      • Wolff

        AHAHAH ! Tu as le dernier mot.

  • eile

    intéressant, curieux de savoir

  • Moi je penserais à un couteau pour le découpage des moquettes ou du lino …

  • Fr@nk

    C’est vrai que ca ressemble a une mini serpette pour couper le raisin ! Mais je dis ca je dis rien !

  • Miko

    Jean-Pierre tu m’énerves avec tous tes trésors !

  • Michel du 42

    Je pense…..aussi……..à une serpette……pour couper le raisin…….

    • Thau

      Le raisin se coupe au sécateur. Et que fais-tu de l’excroissance au dos ? Autant de mystères. L’dée du lino me paraît intéressante parce que l’aluminium se diffuse en même temps que ce type de revêtement de sol.

      • Fr@nk

        En beaujolais, quand j etais jeune 🙂 on coupait a la serpette et un jarlot passait pour vider nos seaux !

  • Wolff

    Un couteau d’électricien ?

  • Jean-Pierre

    J’ai pensé vigneron pour plusieurs raisons : durabilité (lame « définitive », solidaire du ressort et du poussoir et aiguisable), deux positions « sortie » (à moitié et totalité, adaptable au diamètre des rameaux à couper). Je ne pense pas que la coupe soit assez franche pour un revêtement de sol. Enfin, chez mon grand-père, on faisait bien les vendanges au sécateur ou aux ciseaux, mais on taillait la vigne à la serpette. Malheureusement je n’ai aucune certitude…

  • Miko

    Ça pourrait aussi être un outil pour le travail du cuir: cordonnier, maroquinier, relieur…
    A défaut, certaines lames courbes sont nécessaires aux tapissiers, bourreliers, matelassiers.

  • ARTO6644

    C’est un couteau pour tailler les vignes. Serpette et couteau type « burin » sur le dos. Cette partie coupante servait à couper les jeunes tiges au pied des vignes.

z35W7z4v9z8w
Aller à la barre d’outils