By 21 octobre 2015 23 Comments

Couteau de berger

Bonjour,

Il y a peu, je vous montrais quelque photos de mon périple Corse, et je vous disais que j’avais fait un »passage » par le village de Levie pour m’arrêter à l' »Atelier du Lotus », bien sûr.

D’abord, j’ai eu le plaisir de faire la connaissance de Jean-François Tramoni, l’un des cinq couteliers-forgerons de l’Atelier (accueil chaleureux , discussion hélas trop brève), et je ne suis pas reparti les mains vides, vous vous en doutez bien.

Voici donc mon »Sorba », déclinaison des couteaux de bergers Corses: couteau »deux clous », évidemment. La petite »bête » mesure 125mm. fermée, 212mm. ouverte; poids:129g. Lame damas carbone de 400 couches,(4mm. d’épaisseur)( avec un « tarabicot », encoche qui servait à écorcer l’osier), plein manche: bélier… Je vous laisse juges…

Eddie

P1120212

P1120214

P1120215

P1120218

P1120220

P1120222

«

»

 
  • eddie

    Avant tout commentaire éventuel, je tiens à présenter ici, à vous tous, mes excuses les plus plates: en effet, moi qui supporte difficilement les »fôtes d’ortograf », je me suis rendu compte que j’en avais commis deux, coup sur coup: tout le monde aura corrigé, j’en suis sûr, mais:
    1/- j’ai évoqué ma »ballade » en Corse( avec deux »L » au lieu d’un seul!!!)= non, ce n’était pas une chanson!..
    2/- l’encoche sur le dos de la lame de ce »Sorba » s’appelle un » tarabiscot »…
    Méa Culpa…

    • Titi

      Pa 2 soussi on peu tous fèr dé fote de tans en tan c pa dramatik 🙂

    • Thau

      Tu oublies le S à « quelque photos »… Et tu mets une majuscule à Corses (bergers Corses)… Scandale ! ;o)) :o))
      Très beau couteau, cela dit. La prise en main doit être agréable.

      • Dom

        Moi aussi j’ai toujours mis une majuscule à « Corse » … par peur des représailles ;-)), Mais c’est bien vrai que la bourrée est auvergnate, et pas Auvergnate ! ;-)))

        • eddie

          A Titi, Thau et Dom: j’espère que Bernard Pivot n’est pas là!…( sinon,aïe mes doigts…).

    • Wolff

      Mon pauvre Eddie c’est un grand déshonneur il ne te reste plus que hara kiri…je parle du journal bien sûr.
      je n’ai même pas remarqué, moi c’est tout les jours…alors.
      Ce couteau est une pure merveille, ils sont très forts.

    • Fr@nk

      Le cerveau est bien fait … et parfois même sans qq lettres on comprend quand même !
      L’important n’est pas la .. même s’il faut faire gaffe 🙂

  • Très belle bête 🙂 un de ces jours je vais certainement me laisser tenter par ce coutelier Corse , seul point c’est le blocage de la lame ouverte pas de retour de lame?Sinon exactement ce que j’ai dans la tête comme matière de manche 🙂 superbe!

    • eddie

      N’hésites pas: tu ne le regretteras pas!…

      • Par contre au niveau du clou c’est pas trop fragile? J’avais discuté à l’époque par mail et j’étais prêt à m’en prendre un mais d’autres choses à faire et aussi cette histoire de clou qui m’avait semblé fragile non?

        • eddie

          C’est un couteau de berger, et le clou n’est pas du tout fragile. Par contre, si tu veux faire du batonnage dans la savane berrichonne ou la forêt de Brocéliande ( hi,hi…), dans ce cas choisis plutôt un couteau droit (tels que ceux de Fred M., par exemple?..).

          • Là pour ça j’ai ce qu’il me faut (lol) je posais la question pour savoir si il n’y a pas de jeu avec le temps concernant le clou 🙂

          • eddie

            A ce jour, aucun problème de ce côté là; le seul « risque »( et encore?), serait, à l’usage, et en fonction de l’hygrométrie ambiante, un peu de jeu au niveau de l’axe, auquel cas il suffirait de le « mater »avec un marteau à bout rond sur une enclumette.

  • Dom

    Jolie bête… et je n’avais encore jamais vu de tarabiscot aussi peu … tarabiscoté !
    Mais les vrais tarabiscots supposaient des dos tranchants et n’existent plus, législation oblige !

  • laurent

    tres beau comme le reportage que tu avais fais! le manche est splendide et le tarabiscot est autan décoratif qu’utile

    • eddie

      Merci Laurent. Vrai que des cornes pareilles, on n’a pas la chance d’en trouver tous les jours, ce que m’a confirmé J.F….

  • ricopiopio

    magnifique, époustouflant, Eddie tu est un homme de gout!

    • eddie

      Et j’ai eu aussi de la chance, parce que je suis arrivé à l’atelier le matin, et que Jean-Frabçois Tramoni avait fini ce couteau( le plus beau à mes yeux) la veille au soir!…

  • Miko

    Un peu tarabiscoté tout ça !
    J’aime bien les grosses écailles de ta pomme de pin…

    • eddie

      Pour la petite histoire, quand nous avons investi dans notre maison il y a quelques décennies, ce pin bleu était tristounet à 80cm. de hauteur, et penchait à 40 degrés…Je l’ai tuteuré, engraissé, bichonné…et il fait aujourd’hui dans les 8 mètres..

  • Fr@nk

    J’affectionne également les couteaux de bergers, et je dois dire que cette corne est une pure merveille ! Le même sans damas et je signe 🙂

  • Ben pour une fois j’aime les bergers!
    Magnifique travail.

z35W7z4v9z8w
Aller à la barre d’outils