By 23 avril 2015 31 Comments

Chambriard : du bon usage du guillochage

Je suis ravi d’avoir constaté que nous étions plusieurs à beaucoup apprécier les couteaux Chambriard et notamment le THIERS COMPAGNON qui est un magnifique exemple de pliant réussi !!!

Par ailleurs je constate que nous sommes également nombreux à regretter le manque de créativité dans le guillochage…

 

Faisant suite à vos commentaires à ce sujet (que je partage), je me suis amusé à photographier mes Chambriard en indiquant sous chaque photo le millésime.

 

Je confirme que les guillochages ne sont pas le fort des couteau Chambriard et que mes deux couteaux de 2011 ont exactement le même.

Pourquoi Chambriard ne propose-t-il pas des couteaux sans guillochage ??? nous devrions peut-être leur soumettre l’idée, non pas pour réaliser des économies mais pour avoir quelque chose de plus esthétique.

 

Pourquoi Chambriard ne propose-t-il pas de plein manche ?? (à part le Fibre de carbone) ??? je le déplore !

 

 

de G à D :

[2000] buis, ébène, ivoire, titane,

[2001] corne de vache,

[2011] chêne, cade,

[2014] bois de cerf

[2000] et le dernier est en buis également mais son guillochage se rapproche de celui de 2014

DSC05680

D’ici peu nous allons faire un point sur les THIERS (l’article de Jean-Pierre nous a tous donné cette idée) et nous pourrons reparler les Chambriard et des autres.

«

»

 
  • Wolff

    Effectivement il y a une grande similitude et peu d’imagination.

    • eddie

      Effectivement, je partage l’avis de Wolff: même si c’est « joli », c’est bien « gentillet », mais c’est un peu répétitif…

      • Ben moi je ne trouve pas ca joli. cest tres commun sans aucune recherche et meme un peu indigne de la qualité générale de ce couteau.
        Bref, je milite pour une absence de guillochage

        • Thau

          Je suis ravi d’entendre ces propos et sache que tu prêches un convaincu de longue date…

    • Constat sans appel!

      • Wolff

        MAIS je viens de sortir les miens, le Gilles Regnaud avec les plaquettes en lave à un guillochage similaire aux Chambriard, est-ce que ce type de guillochage est caractéristique aux Thiers ?

        • Non pas de guillochage imposés pour les THIERS.
          Preparé tes photos jai bien envie de lancer une consultation sur nos THIERS !

          • Wolff

            Ce matin tu reçois les photos.

  • Wolff

    Il est terrible.

    • Miko

      Les mots me manquent pour qualifier ce Gaillard.

      • Wolff

        Avec une pompe arrière ?

        • Miko

          Oui, pompe arrière et os. Des ajustages au poil:

          • Wolff

            Superbe.
            Chambriard ?

          • Miko

            Laurent Gaillard.

          • Wolff

            Oui suis-je bête.
            J’ai longuement parlé avec ce monsieur au Salon d’Aubenas, et j’ai présenté ses couteaux sur notre blog favorit.

          • MERCI.
            Un couteau qui mérite de figurer sur le blog! J’aimerais bien avoir le meme.

      • Ah Laurent GAILLARD… Doué!

  • Une belle pompe. C’est quoi ce couteau ? Tu sais ?
    Jaime bien

  • Wolff

    Voui Voui !

  • Patrice

    Sobre et classe !

  • Dom

    Je vous trouve bien sévères à l’égard des guillochages de Chambriard, et pour tout dire, je pense que vous charriez franchement dans les bégonias !

    • Thau

      C’est le principe du guillochage qu’il faut voir : une finition passe-partout, répétitive, qu’on sent vite faite sans goût ni envie, comme un passage obligé, qui ne rajoute rien à la qualité du couteau et qui la plupart du temps nuit à son esthétique par une surcharge décorative un peu folklo que perso je trouve cucul et rococo. Il existe de beaux guillochages, inspirés et personnalisés, mais ils ne sont pas fréquents.
      Le couteau que nous montre Miko plus haut illustre bien ce que je veut dire.

      • Dom

        Moi qui n’ai qu’un seul Thiers, j’aime. Si j’en avais une palanquée, peut-être ma lasserai-je !
        C’est vrai que ce guillochage là est un peu trop chargé, mais de là à préférer les ressorts lisses !

        • Un ressort lisse et des platines légèrement guillochées pour moi

  • lylytop

    en effet j’aime voir les beaux couteaux mais si on parle de marque alors là? j’aime tout court les couteaux surtout les manches

    beaucoup de retard dans mes apparitions sur les blogs, mes beaucoup de passage en famille, avril fini je reprend le court normal de mes visites

    a bientôt

    lyly

  • ricopiopio

    c très décevant, celui là est de 2013!
    je part en week-end et reviens lundi soir!
    bye bye

    • Au moins les traits horizontaux sont bien propres et profonds … Cest tres classique.
      Bon weekend 😉

  • Dim

    Pour info, tous les chambriard ne sont pas comme ceux presentés. Je lui ai déjà fait la même remarque mais en bavardant un peu avec le monsieur il peut sortir quelques pièces « plein manche » avec un guillochage spéciale mais un peu plus cher. J’ai déjà essayé de prendre le mien en photo pour vous le présenter mais je ne sais pas comment je m’y prends, cela ne rend jamais aussi beau que ce que je peux voir ici…

  • Jean-Pierre

    Parmi les 25 Thiers que j’ai présentés il y a peu de temps, si on enlève le couteau à la d’Estaing, j’en ai juste 50% (12) sans guillochage (Muzard, Reynewaeter, Chambriard, Florinox, Coursolle, Dubost, Cognet, Dozorme, Baillon, Sannajust), tout simplement pour dire qu’ils ne sont pas rares et qu’il sont de bonne origine.

z35W7z4v9z8w
Aller à la barre d’outils